BFMTV

Nathalie Loiseau: "L'écologie, c'est la première urgence"

Nathalie Loiseau sur BFMTV et RMC le 28 mars.

Nathalie Loiseau sur BFMTV et RMC le 28 mars. - BFMTV

La tête de liste LaREM pour les élections européennes était l'invitée de BFMTV et RMC, ce jeudi matin.

invitée ce jeudi matin de Bourdin Direct, sur BFMTV et RMC, Nathalie Loiseau, qui vient d'être désignée tête de liste La République en marche pour les élections européennes, a indiqué que l'écologie "sera l'un des axes principaux" de sa campagne.

"Ca ne sera pas le seul, mais c'est l'urgence, c'est la première urgence. L'urgence climatique, c'est maintenant", a-t-elle martelé. "C'est le défi à relever, on sait qu'il faut le relever au niveau européen, on sait que le changement climatique ne connait pas les frontières, on sait qu'il faut faire plus", a développé la désormais ex-ministre chargée des Affaires européennes, dont la démission du gouvernement pour mener à bien la campagne a été actée mercredi par l'Elysée

"On l'a dit: notre objectif c'est zéro carbone en 2050. C'est facile de le dire, maintenant il faut y arriver. Ca veut dire que les moyens européens doivent accompagner la transition écologique, beaucoup plus que ce qu'ils ont fait aujourd'hui", a précisé Nathalie Loiseau. La tête de liste a par ailleurs indiqué qu'"aucun accord commercial" ne serait signé avec les Etats-Unis s'ils ne reviennent pas dans l'Accord de Paris sur le climat. 

Les élus RN, "des gens qui ont voulu vivre de l'Europe mais n'y ont rien apporté"

Et Nathalie Loiseau d'évoquer les dernières européennes, celles de 2014. "J'ai été deux ans ministre des Affaires européennes, je n'avais personne sur qui m'appuyer à Strasbourg. Le premier parti de France en 2014, aux dernières européennes, c'était le Rassemblement national, qui ne s'appelait pas comme ça à l'époque", a-t-elle rappelé.

"Les Français, ont envoyé au Parlement européen des gens qui ont voulu vivre de la politique, vivre de l'Europe, mais qui n'y ont rien apporté. Ca affaiblit la France, ça affaiblit les intérêts des Français. Moi je n'ai pas envie que ça dure, mon objectif c'est de reprendre du poids, de faire en sorte que les Français voient leurs intérêts et leurs attentes défendus au Parlement européen", a fait valoir Nathalie Loiseau. 
Adrienne Sigel