BFMTV

L'Europe revue et corrigée par Sylvie Goulard

-

- - -

Sylvie Goulard, députée européenne et tête de liste UDI-MoDem dans le Sud-Est, a la dent dure sur la commission Barroso, mais sait vanter l'action du Parlement européen.

"L'Europe est une idée géniale de moins en moins spectaculaire", écrit dans son ouvrage L'Europe pour les nuls, la députée européenne sortante Sylvie Goulard qui revendique ainsi son "engagement". Tête de liste UDI-MoDem dans le Sud-Est, elle est créditée, selon une étude Ifop publiée fin avril de 8,5% des intentions de vote.

Pour BFMTV.com, l'eurodéputée passe en revue le traité transatlantique, la commission Barroso et les élections de dimanche prochain. Voici son Europe, revue et corrigée.

> SON POINT DE VUE

• Une mesure qui symbolise l’action du Parlement - "Il y en a beaucoup mais, dans le contexte actuel, je vais choisir le vote sur l’accord Swift, portant sur le transfert de données bancaires entre l’Europe et les Etats-Unis. Initié en février 2010, cet accord a été bloqué quelques mois plus tard par le Parlement européen. Il y a eu d’autres textes plus importants, mais ce blocage montre bien, selon moi, que le Parlement a des pouvoirs forts au niveau international et qu’il est capable de les exercer. Capable de résister aux pressions des Etats-Unis".

[Pour rappel: ce vote sur l’accord Swift a eu lieu le 5 mai 2010. Les eurodéputés se sont alors opposés au transfert de données bancaires en vrac. Le Parlement a également demandé l’envoi de fonctionnaires européens aux Etats-Unis pour contrôler l'exploitation de ces données. La Commission européenne a dû alors négocier un nouvel accord avec les Etats-Unis.]

• Quel bilan pour la Commission Barroso? – "Elle n’a pas su suffisamment utiliser son pouvoir d’initiatives. Certains commissaires – et c’est le cas de Michel Barnier qui a œuvré pour remettre de l’ordre dans la finance – ont bien travaillé. Mais, dans les domaines de l’énergie, des réponses à apporter à la crise, les initiatives de la Commission ont été trop faibles".

> SES IDEES

• Sur le traité transatlantique – "Une chose d’abord, ce traité n’est pas fini, pas signé et en cours de négociation. Et, il n’y a jamais eu de complot pour en cacher le contenu, les médias auraient peut-être pu en parler avant. Notre enjeu, aujourd’hui dans les négociations, est de faire accepter aux Etats-Unis des appellations géographiques: le Champagne n’est fabriqué qu’en Champagne et le jambon de Parme ne vient que de Parme. C’est un enjeu énorme. Il n’est pas sûr que nous réussissions à le faire accepter aux Américains. Mais si ce n’est pas le cas, nous ne sommes pas obligés de signer n’importe quoi, les négociations restent ouvertes. En tout cas, la protection de ces appelations est un point dur au niveau européen."

Une mesure que vous aimeriez porter dans le futur – "Je crois qu’il faut vraiment un budget dans la zone euro. Il y aussi d’autres batailles à mener sur l’énergie, l’immigration, le changement climatique."

• Votre Europe idéale – "Ce serait que les êtres humains de l’Union européenne se connaissent mieux, que certains clichés tombent, que la campagne des européennes ne se résume pas à François Hollande et Nicolas Sarkozy. Qu'il y ait plus d'interactions entre Européens".

|||>> EN BREF

• Sylvie Goulard est née le 6 décembre 1964 à Marseille
• Elle a été élue au Parlement européen en 2009
• Elle a travaillé 10 ans au ministère des Affaires étrangères, de 1989 à 1999

Hélène Favier