BFMTV

Européennes: la liste de La République en marche conserve son avance sur les autres

Nathalie Loiseau, nommée tête de liste de La République en marche pour les élections européennes

Nathalie Loiseau, nommée tête de liste de La République en marche pour les élections européennes - Ludovic MARIN / AFP

Selon l'institut BVA, la liste conduite par le Rassemblement national enregistre une légère baisse et recueille 20% des intentions de vote. L'autre "match dans le match" se joue entre La France insoumise et EELV.

Pour l'heure, les quatre partis annoncés en tête lors des élections européennes sont les mêmes que ceux du premier tour de la dernière présidentielle. Et dans le même ordre. Dans un sondage BVA paru ce jeudi, la liste Renaissance, portée par La République en marche et Nathalie Loiseau, continue de faire la course en tête, avec 24% des intentions de vote. Celle du Rassemblement national est toujours en deuxième position, mais régresse légèrement pour s'établir à 20% (-1 point).

Dans cette étude réalisée pour Orange, Europe 1 et La Tribune, la liste des Républicains emmenée par François-Xavier Bellamy enregistre la plus forte progression, +1,5 point depuis la dernière étude des 20 et 21 mars. Elle atteint désormais les 13,5% d'intentions de vote.

EELV en baisse

A contrario, la liste d'Europe Écologie-Les Verts conduite par Yannick Jadot perd 1,5 points (7%), et pointe désormais à la cinquième position, derrière la liste de La France Insoumise de Manon Aubry (8%, +0,5), qui reprend des couleurs à mesure que la campagne s'accélère. 

Raphaël Glucksmann (Place publique, soutenu par le Parti socialiste) s'établit à 5,5% (+0,5), devant Nicolas Dupont-Aignan (4%, -1) et Benoît Hamon (3,5%, -1). Les listes doivent recueillir 3% des suffrages exprimés pour être remboursées, et 5% pour envoyer des eurodéputés au Parlement européen.

L'intérêt pour le scrutin est par ailleurs en baisse: 56%, soit six point de moins qu'il y a trois semaines. L'institut estime que la participation sera de "44 à 50%", alors que celle des dernières européennes, en 2014, avait été de 42%.

Enquête réalisée en ligne les 10 et 11 avril auprès d'un échantillon représentatif de 1.402 personnes, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,6 à 3,8 points.

Jules Pecnard avec AFP