BFMTV

EELV "soutient les objectifs" mais regrette "peu d'actions concrètes" sur la loi anti-gaspillage

Yannick Jadot

Yannick Jadot - JACQUES DEMARTHON / AFP

Le député européen EELV Yannick Jadot a dit ce mardi "soutenir les objectifs" du projet de loi pour une économie circulaire présenté mercredi en conseil des ministres, tout en regrettant un manque d'"actions concrètes".

"On soutient les objectifs", a indiqué mardi Yannick Jadot, député européen EELV sur France 2 à propos de la loi anti-gaspillage, en notant qu'"une partie" du texte n'est qu'une transposition de lois européennes. Il a également regretté un manque d"actions concrètes". 

Mais "le problème, c'est que les ministres disent "on a des objectifs mais maintenant on va travailler au comment, réfléchir à ce qui va se passer dans les deux ans, dans les cinq ans"".

Or "ça fait tellement d'années que des professionnels, des experts, des associations, des magasins travaillent sur ces sujets-là, et encore aujourd'hui c'est beaucoup de grands discours, de slogans, et peu d'actions concrètes", a-t-il regretté. 

Un "objectif de 100% de recyclage c'est du pipeau"

A propos d'un retour de la "consigne", il a salué une mesure de "bon sens". Quant au plastique, pour lequel un "objectif de 100% de recyclage c'est du pipeau" en raison de la "complexité" du processus, il a appelé à "réduire notre conso, surtout à la source", regrettant ne voir dans le projet de loi "aucune obligation notamment pour la grande distribution, l'agroalimentaire, de réduire les suremballages".

Avec ce projet de loi "pour une économie circulaire", le gouvernement veut tenter de réduire le gaspillage et l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement, en encourageant la réparation, en interdisant la destruction des invendus et en instaurant une consigne pour améliorer le tri.

Les détails de la mise en place d'un retour de cette consigne vont faire l'objet d'un comité de pilotage prévu pour durer encore plusieurs mois, et si le principe de ce dispositif est acté, aucun détail n'est connu quant au périmètre de cette consigne (plastique seulement, cannettes et/ou verre).

Alexandra Jaegy avec AFP