BFMTV

CAFÉ POLITIQUE. Jérôme Cahuzac, Super Picsou du gouvernement

"Je crois qu'il faut faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux", a déclaré Jérôme Cahuzac.

"Je crois qu'il faut faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux", a déclaré Jérôme Cahuzac. - -

Comme chaque matin, bfmtv.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, le parti de Morano, la Rolex de Mosco, la marinière d'Arnaud.

Oncle Cahuzac

Il est le canard le plus riche du monde, avard et aventurier, Balthazar Picsou. L'alter ego de Jérôme Cahuzac au sein du gouvernement ? Assez pour que le ministre du Budget, ait un poster de lui dans son bureau. "Mes amis les plus chers m'ont offert deux couvertures de Picsou magazine, encadrées, et je les ai installées dans mon bureau", a avoué le ministre du Budget sur BFMTV, alors qu'on l'interrogeait au sujet de cette rumeur. "Je crois qu'il faut faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux", a-t-il justifié.


Morano créé son propre parti...

Boîte à dons ou ambition présidentielle ? L'ancienne ministre Nadine Morano a créé début octobre son propre parti politique, le "rassemblement pour le peuple de France", ou RPPF, un projet prévu depuis sa défaite aux législatives, révèle mercredi Rue89.

"RPPF", un l'hommage, sans doute, au "rassemblement du peuple français", ou RPF, créé par le général De gaulle en 1947, et qui fut le seul mouvement de l'histoire politique française fondé et présidé par Charles de Gaulle, et à réunir tous les gaullistes. Le parti lancé de Nadine Morano a évidemment moins d'ambition. Fondé le 3 octobre, en catimini, il a, selon ses statuts, pour but de défendre "les valeurs de la droite républicaine et populaire" et "renforcer l’intérêt des citoyens pour l’action politique".

...et boycotte les journalistes

Nadine Morano n'aime pas les journalistes de Rue89, encore moins ceux de Mediapart. Elle l'a répété plusieurs fois refusé fois. Interrogée par les premiers au sujet de la création de son parti politique, l'ancienne ministre leur a répondu : " Je ne parle pas aux journalistes de Rue89, qui, pour moi, ne sont pas des journalistes. Je ne parle pas non plus à Mediapart. Pour moi, vous êtes des gens nuisibles, qui cherchent à casser les responsables politiques et qui ne parlent pas du fond. Je ne parle pas aux organes qui nuisent à la démocratie.

Après Sarkozy, la Rolex de Moscovici

"À 50 ans, si t'as pas une Rolex..." Le publicitaire Jacques Séguéla avait pris sa défense, lorsqu'on l'attaquait sur sa passion onéreuse. Mais Nicolas Sarkozy n'est pas le seul homme politique à collectionner les montres. Loin de là. Et le hobby n'est pas réservé aux hommes politiques de droite. Julien Dray, Jérôme Cahuzac, Lionel Jospin, nombre de responsables socialistes sont des amateurs éclairés. À commencer par le ministre de l'Économie et des Finances Pierre Moscovici. "Ma première jolie montre fut une Rolex Oyster, offerte par ma mère à l’occasion de mon diplôme de Sciences Po en 1980", racontait en 2004 celui qui rêve aujourd'hui d'une Patek Philippe, selon Challenge.fr, précisemment l'horloger helvétique préféré d'un certain... Nicolas Sarkozy.

Montebourg en marinière

Arnaud Montebourg sera vendredi en marinière en une du Parisien magazine, dans lequel le ministre du redressement productif défend le made in France, a repéré jeudi matin un utilisateur de Twitter.

Tristan Berteloot