BFMTV

Bussereau justifie les déblocages par la police

Le secrétaire d'Etat aux Transports estime qu'il est inutile de s'inquiéter de la pénurie de carburant suite aux grèves des dépôts pétroliers du pays. Ceux-ci sont débloqués par la police et c'est nécessaire.

Le secrétaire d'Etat aux Transports estime qu'il est inutile de s'inquiéter de la pénurie de carburant suite aux grèves des dépôts pétroliers du pays. Ceux-ci sont débloqués par la police et c'est nécessaire. - -

Plusieurs dépôts pétroliers occupés par des grévistes ont été débloqués par les forces de l'ordre ce vendredi. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, estime sur RMC que ceci est nécessaire.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, évoque ce vendredi matin sur RMC, le déblocage, par l'intervention de la police, de certains dépôts pétroliers affectés par les grèves : « Un troisième dépôt est en cours de déblocage dans la région de Clermont-Ferrand. La volonté, c’est de garantir un approvisionnement correct de toutes celles et tous ceux qui ont besoin de se déplacer. Nous avons des réserves suffisantes, nous avons des stocks stratégiques dans un deuxième temps. Mais si dans certains endroits, il y a impossibilité d’approvisionner les stations, il faut naturellement agir avec toute la maîtrise nécessaire, ce qui a été fait. »

Pas de pénurie mais des problèmes d’approvisionnement dans les stations services

Le secrétaire d'Etat aux Transports explique que les difficultés d’approvisionnement des stations services sont «liées à des achats de précaution » ajoutant : « On sait qu’à peu près 50% de carburant de plus que d’habitude ont été délivrés dans les stations ou les grandes surfaces depuis le début de la semaine. Il y en a plein d’entre nous qui ont pris des précautions. On a rempli la voiture du papa, de la maman, des enfants. Tout ça est inutile et tout ça a vidé rapidement certaines stations services. »

Faut-il utiliser les réserves stratégiques?

Dominique Bussereau considère que l’utilisation des réserves stratégiques est inutile et hors de propos : « On a d’abord des réserves propres des opérateurs qui représentent une dizaine ou une douzaine de jours de consommation. Les réserves stratégiques, c’est un nom qui fait chic mais en réalité, ce sont des réserves que l’on a dans les cas difficiles. Par exemple, on a permis aux Etats-Unis de les utiliser après le cyclone Katerina. Ce ne sont pas des réserves militaires. Elles sont disponibles pour cela sinon elles n’existeraient pas mais on n’en a absolument pas besoin pour l’instant. »

bourdinandco