BFMTV

Affaire Epstein: Marlène Schiappa et Adrien Taquet demandent l'ouverture d'une enquête en France

Lors de l'annonce des charges retenues contre Jeffrey Epstein, en juillet 2019.

Lors de l'annonce des charges retenues contre Jeffrey Epstein, en juillet 2019. - Stéphanie Keith - Getty - AFP

La mort de l'Américain ne "doit pas priver les victimes de la justice à laquelle elles ont droit", ont-ils estimé dans un communiqué.

Deux jours après la mort, dans un apparent suicide, du financier américain Jeffrey Epstein accusé d'avoir organisé, pendant plusieurs années, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles sous influence, Marlène Schiappa, secrétaire Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et Adrien Taquet, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, ont demandé l'ouverture d'une enquête en France.

Dans un communiqué publié ce lundi matin, tous deux ont estimé que la disparition de l'Américain "laisse de nombreuses questions sans réponse" alors que son procès, initialement prévu pour 2020, est logiquement ajourné.

"Protéger" les jeunes filles 

Pour eux, la justice américaine également a "mis en lumière des liens avec la France" dans le dossier.

De fait, sa mort ne "doit pas priver les victimes de la justice à laquelle elles ont droit: c'est une condition essentielle à leur reconstruction: c'est aussi une condition à une protection plus efficace à l'avenir d'autres jeunes filles face à ce type de réseaux organisés, face à ce type de prédateurs", peut-on lire. 

En guise de conclusion, tous deux assurent leur "détermination" à "protéger les jeunes filles des violences sexuelles." 

Hugo Septier