BFMTV
Police-Justice

Viol présumé d'une touriste au 36 quai des Orfèvres: confrontation lundi

Le 36 quai des Orfèvres est au coeur d'une enquête pour un viol présumé depuis l'an dernier.

Le 36 quai des Orfèvres est au coeur d'une enquête pour un viol présumé depuis l'an dernier. - BFMTV

Le juge d'instruction en charge du dossier va confronter pour la première fois la victime présumée et les trois policiers de la BRI concernés par l'enquête.

INFO BFMTV - L'enquête sur le viol présumé d'une touriste canadienne au 36 quai des Orfèvres va connaître un nouveau développement. Lundi, la victime et les auteurs présumés des faits vont être confrontés pour la première fois depuis le 23 avril 2014, a appris BFMTV d'une source proche du dossier.

La confrontation devrait durer trois jours entre la Canadienne, victime présumée de 35 ans, et les trois policiers concernés. Deux d’entre eux restent à ce jour mis en examen pour "viol en réunion", le troisième enquêteur est placé sous le statut de "témoin assisté". Elle devrait permettre à la justice d'en savoir plus sur la nuit des faits, car deux versions s'affrontent.

Un policier parle d'une "relation consentie"

D'un côté, la jeune femme, qui accuse les policiers de l’avoir violée au siège de la police judiciaire, après une soirée trop arrosée. De l'autre, les mis en cause qui, eux, nient farouchement le viol. L'un d'entre eux reconnaît une relation sexuelle, mais consentie. L'ADN de deux des policiers a cependant été retrouvé sur les sous-vêtements de la touriste.

Il y a deux semaines, une vaste opération de tests ADN avait eu lieu au siège de la police parisienne pour identifier une troisième trace inconnue, retrouvée sur la victime. En tout, 145 enquêteurs ont été concernés par ces investigations, et les analyses sont encore en cours, selon nos informations. Par ailleurs, une reconstitution de la scène aura lieu mercredi prochain.

A. G. avec Sarah-Lou Cohen-Bacri