BFMTV

Val-de-Marne: visé par des tags homophobes, le maire d'Ivry porte plainte

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Philippe Bouyssou, le maire PCF d'Ivry-sur-Seine, a déclaré mercredi avoir porté plainte à la suite de tags homophobes le visant.

Le maire PCF d'Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou, a annoncé mercredi porter plainte après avoir été visé par plusieurs tags homophobes dans cette ville de proche banlieue parisienne.

Une dizaine de tags homophobes à son encontre ont été découverts vendredi "dans des ruelles très passantes du centre-ville", a expliqué l'élu communiste, confirmant une information du Parisien. "Ils me traitent principalement de PD et l'un d'eux me compare à un pédophile".

Face à ces inscriptions, les services de la mairie ont automatiquement porté plainte vendredi pour dégradations. Le maire compte quant à lui porter plainte en son nom pour "injures en raison de l'orientation sexuelle".

"Eu égard à ma fonction, je ne peux pas laisser passer ça, c'est un sujet politique", estime l'édile. "Porter plainte, c'est aussi une forme de protection pour tous ceux qui subissent des discriminations. (...) Pour moi, être homosexuel ne devrait pas être un sujet".

Les actes homophobes en augmentation

Selon une étude publiée en juin par l'Ifop, 53% des personnes se définissant comme homosexuelles, bisexuelles ou transgenre ont déjà été victimes d'agressions à caractère homophobe. En 2017, le nombre d'actes homophobes a augmenté pour la deuxième année consécutive, selon SOS Homophobie. "Il y a une résurgence préoccupante de l'homophobie dans le pays, comme du racisme d'ailleurs. Il ne faut rien lâcher sur les discriminations", a jugé Philippe Bouyssou.

B.L. avec AFP