BFMTV

Un témoin rue Caumartin: "il est tombé en arrière, il saignait beaucoup"

Aurélie, témoin de l'agression d'un jeune militant d'extrême gauche, à Paris le 6 juin 2013.

Aurélie, témoin de l'agression d'un jeune militant d'extrême gauche, à Paris le 6 juin 2013. - -

Un militant d'extrême gauche est mort après avoir été agressé à Paris par trois skinheads, ce mercredi en plein jour à Paris. Aurélie, témoin direct de la bagarre revient sur les faits.

"Ça été très vite et très violent". Aurélie a assisté à la rixe mortelle qui a eu lieu, ce mercredi en fin d'après-midi à Paris, rue Caumartin dans le 9e arrondissement.

A l'occasion d'une vente privée, Clément Méric, 19 ans, militant d'extrême gauche, commence une discussion mouvementée avec un groupe de trois skinheads dont une fille.

"A moment il est tombé en arrière"

Le service de sécurité du magasin leur demande de quitter les lieux et la violence monte d'un ton dans la rue piétonne. "Quand je suis arrivée, ils étaient déjà en train de le cogner", raconte Aurélie encore sous le choc.

"A moment il est tombé en arrière et il s'est pris la butte en fer. Il était inconscient et saignait beaucoup. Il avait une grosse bosse derrière la tête et le visage était en sang", a-t-elle confié à BFMTV avant de fondre en larmes.

A LIRE AUSSI:

>> EN DIRECT - Militant agressé: le groupe skin JNR dément toute implication
>> Agressé par des skinheads, un militant d'extrême gauche est mort >> Militant agressé: les JNR, "seul groupe skin organisé en France"

Elise Maillard