BFMTV

Un nouveau mort sur le massif du Mont-Blanc

Jeudi, trois alpinistes français d'une même cordée sont morts sur le secteur des Dômes de Miage, à environ 3.600 mètres d'altitude.

Jeudi, trois alpinistes français d'une même cordée sont morts sur le secteur des Dômes de Miage, à environ 3.600 mètres d'altitude. - JEAN PIERRE CLATOT / AFP

L'homme, Olivier Bonnet, a été victime d'une chute de pierres sur le secteur de la Dent du Géant.

Après la mort de trois personnes jeudi, un nouvel alpiniste a perdu la vie vendredi dans le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris auprès des secours en montagne.

L'alpiniste, qui évoluait avec un compagnon, a été victime d'une chute de pierres vers 9 heures sur le secteur de la Dent du Géant, une aiguille spectaculaire qui culmine à plus de 4.000 mètres d'altitude, précise le Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix.

Selon le quotidien régional Le Dauphiné Libéré, c'est un passionné de montagne qui a été emporté : Olivier Bonnet, patron de l'entreprise d'équipements de montagne et d'escalade Simond (groupe Oxylane/Décathlon), basée aux Houches, au pied du Mont-Blanc.

Les activités de montagne ont déjà emporté 12 personnes depuis le début de la saison estivale

Jeudi, trois alpinistes français d'une même cordée sont morts sur le secteur des Dômes de Miage, à environ 3.600 mètres d'altitude.

Avec cette nouvelle victime, les activités de montagne ont déjà emporté 12 personnes depuis le début de la saison estivale sur le mythique massif du Mont-Blanc, toit de l'Europe occidentale culminant à 4.810 mètres.

L'été dernier, 14 personnes y avaient perdu la vie et deux ont été portées disparues.

N.Ga., avec AFP