BFMTV

Un homme condamné à 30 ans de prison pour actes de torture suivi du meurtre de sa compagne

Cour d'Assises de la Seine-Saint-Denis

Cour d'Assises de la Seine-Saint-Denis - Capture d'écran Google Maps

La cour d'assises des Yvelines a condamné à 30 ans de réclusion criminelle un homme de 34 ans, accusé d'actes de tortures, de viol, et du meurtre de sa femme en 2012.

Un homme de 34 ans a été condamné jeudi, à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa compagne en 2012 à Mantes-la-Jolie (Yvelines), précédé d'actes de tortures et d'un viol. Sa peine a été assortie d'une période de rétention de sûreté de 20 ans, comme le révèle Le Parisien, jeudi.

Le 22 juillet 2012, l'accusé avait torturé pendant plusieurs heures sa compagne de 24 ans, utilisant notamment un câble et une ceinture, avant de la violer. Les quatre enfants du couples, âgés de 1 à 6 ans, se trouvaient alors dans le logement.

"Acharnement"

La femme était décédé d'étouffement ou de strangulation, selon l'autopsie. La cour d'assises des Yvelines a suivi les réquisitions de l'avocate générale qui a souligné "l'acharnement" de l'accusé ainsi que la "durée" des coups. L'accusé s'est peu exprimé tout au long des débats, assurant avoir "perdu le contrôle", persuadé que sa femme le trompait.

La défense avait demandé aux jurés de juger "non pas une bête, non pas un homme vicieux, mais un homme malade", rapporte Le Parisien. La victime était "complètement sous l'emprise de l'accusé", a assuré l'avocate des quatre enfants du couple. Après leur rencontre, la victime s'était distanciée de sa famille, selon l'avocate des parties civiles.

Deux jours après le meurtre de sa compagne, l'accusé s'était présenté au commissariat de Versailles, accompagné de ses enfants et de son frère, pour avouer le meurtre de sa compagne.

G.D.