BFMTV

Trappes: une jeune femme voilée s'est défenestrée

Trappes, dans les Yvelines, où a eu lieu l'agression.

Trappes, dans les Yvelines, où a eu lieu l'agression. - -

L'adolescente avait porté plainte mi-août pour une agression à caractère islamophobe. Elle s'est jetée lundi soir du 4e étage de son immeuble. Son état de santé est jugé "préoccupant".

La jeune femme voilée qui s'était dit victime d'une agression à caractère islamophobe, le 12 août dernier à Trappes, a tenté de mettre fin à ses jours lundi, nous apprend RTL. Selon la radio d'informations, elle s'est jetée par une fenêtre située au quatrième étage de son immeuble vers 19 heures.

Elle a été transportée lundi soir aux urgences de l'hôpital Percy, à Clamart, avant d'être transférée à l'hôpital parisien Georges Pompidou. Elle était consciente à l'arrivée des secours, mais son pronostic vital est engagé. Selon Le Parisien, cette jeune femme de 16 ans avait fait une première tentative de suicide en absorbant des médicaments trois jours plus tôt.

Des renforts policiers ont aussitôt été envoyés sur place, même si, selon la préfecture, la situation à Trappes était calme dans la soirée.

Foulard arraché, insultes et coups

Les faits qu'elle dénonçaient s'étaient déroulés dans l'après-midi du 12 août. Alors qu'elle sortait du domicile d'une amie, la jeune fille avait été abordée par deux individus "de type européen, dont l'un avait le crâne rasé", selon les informations alors livrées par la police.

Les jeunes hommes avaient proféré des insultes à caractère raciste avant d'arracher le voile islamique de leur victime, puis de la faire chuter au sol et de la frapper.

Cet agression avait aussitôt été condamnée par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui s'était dit "indigné" par cette "nouvelle manifestation de haine et d'intolérance anti-musulmane", après deux agressions de femmes voilées à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, aux mois de mai et juin.

M. T.