BFMTV

Souad, la soeur de Mohamed Merah, suspectée d'avoir rejoint la Syrie

Souad, la soeur de Mohamed Merah à Toulouse fin décembre 2012.

Souad, la soeur de Mohamed Merah à Toulouse fin décembre 2012. - -

Souad Merah, la soeur de Mohamed Merah est introuvable depuis plusieurs jours. Elle est suspectée par les services de la préfecture de Toulouse d'avoir quitté la France avec ses enfants pour rejoindre la Syrie.

Souad Merah s’est volatilisée, mais où est-elle? La sœur de Mohamed Merah, petit délinquant rallié à l'islam radical qui avait assassiné trois soldats à Toulouse et Montauban puis trois enfants et un enseignant juifs au nom du jihad en 2012, est suspectée par les services de la préfecture de Toulouse d'avoir quitté la France avec ses quatre enfants pour rejoindre la Syrie.

Souad Merah, 36 ans, considérée comme proche des milieux radicaux-islamistes, pourrait avoir rejoint son nouveau compagnon en Turquie. Ce dernier aurait, lui, rejoint la Syrie. Elle avait été placée en garde à vue il y a quelques semaines dans le cadre de l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier son frère Mohamed.

Elle-même est adepte d'un islam rigoureux, entièrement voilée de noir en public. L'ancien chef de la DCRI Bernard Squarcini avait indiqué que Souad et Abdelkader Merah étaient perçus comme plus dangereux que Mohamed par les services de renseignement.

En janvier 2013, elle avait été filmée en caméra cachée et se félicitait des actes perpétrés par Mohamed Merah. Dans le reportage, Souad Merah, entièrement voilée, criait être "fière" de son frère Mohamed Merah "qui a combattu jusqu'au bout" et "sauté le pas". Souad Merah était ensuite partiellement revenue sur ces propos controversés, et n'avait pas été poursuivie en justice, puisqu'elle ignorait qu'elle était filmée quand elle avait tenu ses propos.

Souad Merah, comme son frère Abdelkader toujours écroué dans l'enquête sur les meurtres de Mohamed Merah, était fichée avant les crimes de mars 2012 comme membre de la mouvance salafiste par la DCRI, la Direction centrale du renseignement intérieur.

S.A. avec Jean-Wilfried Forquès