BFMTV

Nouveau bug pour l'application attentat lors d'un exercice au Parc des Expositions de Rouen

L'application SAIP permet d'alerter les abonnés en cas d'attentat.

L'application SAIP permet d'alerter les abonnés en cas d'attentat. - AFP

De nombreux abonnés de l'application mobile SAIP pour prévenir en cas d'attentats ou d'accidents graves ont reçu en début d'après-midi ce mardi une alerte. Sur celle-ci, on pouvait lire "PARC EXPOSITION", sans autre précision. De quoi provoquer un affolement alors même que le message a été reçu même par les personnes ayant configuré leur application juste pour un événement qui se produirait à Paris.

Le message correspond en réalité à un exercice "attentat" mené au Parc des Expositions de Grand Quevilly, près de Rouen. Sous la conduite de la préfecture de la région Normandie, les services de l'Etat, ainsi que les secours s'entraînent en cas d'attaque. "À l’occasion de cet exercice, l’application SAIP sera testée en temps réel", précise les autorités.

Contactée, la préfecture de Seine-Maritime confirme un "dysfonctionnement" qui s'est produit lors de l'envoi du message d'alerte qui devait mentionner qu'il s'agit d'"un exercice". Un second message a été envoyé sur l'application pour préciser qu'il s'agit d'un exercice.

Justine Chevalier