BFMTV

Tentative d'attentat sur les Champs-Elysées: l'assaillant disposait d'un permis de port d'arme

L'assaillant d'un fourgon de gendarmerie lundi après-midi sur les Champs-Elysées, à Paris, était fiché S et titulaire d'une autorisation de détention d'arme depuis 2015.

L'assaillant qui a foncé sur un fourgon occupé par huit gendarmes ce lundi après-midi à Paris était titulaire d'un permis de port d'arme depuis 2015, selon nos informations. Il avait un permis pour trois armes, qu’il avait obtenu en 2015 et qui était valable jusqu’en 2020. Il s'agissait d'un Glock 9mm, un Sig Sauer 9mm, et d'une arme de type kalachnikov mais n'était pas de fabrication russe et s'en différenciait encore sur plusieurs points. 

Dans la voiture de l'assaillant, on a trouvé des armes de poing, une kalachnikov et de nombreuses munitions. Une carte d'identité, également retrouvée dans l'habitacle, a aussi permis aux enquêteurs d'y voir un peu plus clair.

S'il n'a pas fait de blessé, le terroriste y a laissé la vie. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'affaire et a confié l'enquête à la DGSI.

Repéré par les autorités tunisiennes en 2013

Il avait déclaré six autres armes. C’était un homme qui pratiquait le tir sportif, en club. C’est pour cette raison qu’il avait obtenu ce permis en 2015.

C'est au cours de cette même année 2015 que les autorités françaises avaient décidé de lui consacrer une fiche S pour son appartenance à la mouvance islamiste. Auparavant, le comportement avait déjà alerté des services à l'étranger. En 2013, les services secrets tunisiens l’avaient repéré car il était en compagnie de personnes qui portaient des armes et des talkies-walkies. Il avait commencé alors à rentrer dans leur radar. 

R.V. avec Alexandra Gonzalez