BFMTV

Taubira comparée à un singe: l'ex-candidate FN écope de 9 mois ferme

Anne-Sophie Leclere, ex-candidate et ex-membre du Front national, a été condamnée par la justice.

Anne-Sophie Leclere, ex-candidate et ex-membre du Front national, a été condamnée par la justice. - -

Anne-Sophie Leclere avait publié sur Facebook une caricature raciste de Christiane Taubira. La jeune femme a été condamnée mardi à 9 mois de prison ferme, 5 ans inéligibilité assortis d'une amende de 50.000 euros. Le FN devra verser 30.000 euros d'amende.

Elle avait comparé Christiane Taubira a un singe. Anne-Sophie Leclere, ex-tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), a été condamnée mardi par le tribunal de Cayenne à neuf mois de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité.

Au-delà des réquisitions

Le tribunal, saisi d'une plainte du mouvement guyanais Walwari, est allé au-delà des réquisitions du parquet en prononçant cette peine, assortie d'une amende de 50.000 euros. Il a également condamné le Front national à 30.000 euros d'amende.

Le TGI de Cayenne est allé au-delà des réquisitions du parquet qui avait demandé une peine de quatre mois de prison, 5 ans d'inéligibilité et 5.000 euros d'amende.

"Je préfère la voir dans un arbre"

Interrogée dans le cadre d'un reportage d'Envoyé Spécial diffusé en octobre dernier, la jeune femme avait assuré que le photomontage posté sur sa page Facebook (et qui comparait la Garde des Sceaux à un singe) n'était "pas raciste".

Elle avait ajouté: "Franchement, c'est une sauvage. Quand on lui parle de quelque chose de grave (...), elle vous fait un sourire, il faut voir, un sourire du diable." Celle qui était alors membre du Front national avait assuré avoir "des amis qui sont noirs". S'agissant de Christiane Taubira, elle avait cependant déclaré: "Je préfère la voir dans un arbre après les branches qu'au gouvernement."

Réagissant à cette affaire, au moment des faits, le vice-président du Front national, Florian Philippot, avait assuré à l'époque que la jeune femme était une "erreur de casting". L'histoire avait en effet embarrassé un Front national en pleine "dédiabolisation", qui préparait les élections municipales en espérant conquérir plusieurs mairies.

Le FN condamné

Egalement condamné, le Front national n'aura donc pas réussi à sortir totalement indemne de cette affaire. Le parti dirigé par Marine Le Pen avait décidé de suspendre puis d'exclure Anne-Sophie Leclere. En réaction à ce jugement, le FN a évoqué des "condamnations révoltantes" et fait part de son intention d'interjeter appel. "Il doit s'agir des condamnations les plus importantes prononcées depuis longtemps en matière de droit de la liberté d'expression".

Le parti qualifie le procès de "chausse trappe" au motif qu'il "n'est pas parvenu à trouver à Cayenne un avocat susceptible de le défendre" et que sa demande de récusation du président du TGI guyanais, pour appartenance au syndicat de la magistrature, n'a pas été entendue.

Affaire de Cayenne : condamnation grotesquement disproportionnée, je réagirai demain à 8h35 sur RMC et BFM TV
— Florian Philippot (@f_philippot) 15 Juillet 2014

Vers un appel?

L'ancienne candidate frontiste n'avait pas été représentée par un avocat lors de l'audience du 8 juillet. Elle a la possibilité de faire appel de cette condamnation.

Taubira comparée à un singe : la candidate FN et le FN condamnés à juste titre [communiqué] http://t.co/rTEP8mA3dU pic.twitter.com/CYNqa0pSfl
— SOS Racisme (@SOS_Racisme) 15 Juillet 2014
M. K. et Jé. M. avec AFP