BFMTV

Tarn: cinq casernes de pompiers cambriolées en une nuit

Sapeurs-pompiers de la caserne de Rabastens, dans le Tarn, où du matériel de désincarcération a été dérobé.

Sapeurs-pompiers de la caserne de Rabastens, dans le Tarn, où du matériel de désincarcération a été dérobé. - -

Du matériel de désincarcération, qui peut écarter des barreaux, soulever un rideau de fer, voire éventrer un distributeur de billets de banque, a été dérobé.

Cambriolages en série dans des casernes du Tarn. Dans la nuit de dimanche à lundi, des voleurs ont fait le tour de cinq centres de sapeurs-pompiers près d'Albi. Leur butin: du matériel de désincarcération des victimes de la route, également utile pour écarter des barreaux, soulever un rideau de fer, voire éventrer un distributeur de billets de banque.

Une série de vols "toute à fait exceptionnelle", précise le lieutenant-colonel Didier Laurens, responsable de la communication du groupement de gendarmerie du Tarn. Deux écarteurs ont été dérobés, et un "tel vol de matériel professionnel" fait penser aux enquêteurs à "une équipe préparant un méfait de grande envergure".

Un "action à plusieurs" en préparation

Ces larcins ont donc suscité un message d'alerte des gendarmes vers les départements voisins. Pour Didier Laurens, les malfaiteurs préparent en effet "une action à plusieurs, car ces écarteurs doivent être raccordés à des compresseurs pour actionner leur vérin hydraulique".

Ces lourds tubes cylindriques, les pompiers les "portent sur le dos". Ceux-ci sont "alimentés par une charge électrique, une batterie", a précisé un responsable des pompiers qui a requis l'anonymat.

Cette même source a ajouté, au sujet des cambriolages, que "des tenues, des éclairages de casques et des vestes" avaient aussi été dérobées.

En quelques heures, les voleurs ont ainsi visité cinq centres de secours dans l'ouest du département, dans un rayon de 20 km autour de Gaillac. Les deux cambriolages les plus importants ont été réalisés dans les casernes de Rabastens et de Salvagnac. Dans les autres centres, n'ont été dérobés que des fonds de caisse et... des confiseries.

M. T. avec AFP et vidéo Armelle Sémont