BFMTV

Seine-Saint-Denis: démantèlement d’un réseau d’aide au séjour irrégulier

Les policiers de Seine-Saint-Denis ont permis le démantèlement d’un réseau d’aide au séjour irrégulier (photo d'illustration).

Les policiers de Seine-Saint-Denis ont permis le démantèlement d’un réseau d’aide au séjour irrégulier (photo d'illustration). - AFP

Deux individus, soupçonnés d’avoir organisé des reconnaissances frauduleuses d’enfants en vue de régulariser des séjours irréguliers sur le territoire national, ont été interpellés en Seine-Saint-Denis.

Les policiers de Seine-Saint-Denis viennent de démanteler un réseau d’aide au séjour irrégulier. Ce réseau permettait à des femmes de nationalité nigériane de séjourner en France après avoir obtenu frauduleusement la reconnaissance de leur enfant par un faux père de nationalité française.

Selon les informations de BFM Paris, les 18 et 19 juin derniers, les policiers ont interpellé l’organisateur d’un réseau, en situation irrégulière, qui mettait en relation de faux pères avec des Nigérianes pour procéder à des reconnaissances frauduleuses de paternité et leur permettre de régulariser leur présence sur le territoire.

Déjà condamné en 2015

Les mères ont déboursé jusqu’à 1500 euros. L’une d’elles, n’ayant pas pu réunir la somme demandée, a "compensé" par une prestation sexuelle. L’organisateur, un ressortissant nigérian déféré avec son complice, est en état de récidive légale: il a été condamné en 2015 à trois ans d’emprisonnement, pour avoir organisé la reconnaissance de 202 enfants.

Dans ce cas, l’individu a mis en relation deux mères avec un complice pour établir les reconnaissances frauduleuses d’enfants. Les mis en cause ont été interpellés à leur domicile de Villepinte et du Blanc-Mesnil.

En garde à vue, ils ont reconnu les faits avant d’être déférés devant le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris.

H.M. avec Raphaël Maillochon