BFMTV

Seine-et-Marne: un forcené abattu après avoir lancé un cocktail Molotov sur le Raid

Les hommes du Raid ont négocié pendant 45 minutes avec le forcené.

Les hommes du Raid ont négocié pendant 45 minutes avec le forcené. - Mehdi Fedouach - AFP

Un sexagénaire de 62 ans, armé, a été abattu par le Raid vendredi dernier après avoir laissé un message laissant présager qu'il pourrait passer à l'acte.

Un coup de folie s'est terminé tragiquement vendredi soir à Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Un homme de 62 ans a été abattu par les hommes du Raid après leur avoir lancé un cocktail Molotov. Connu pour des antécédents psychiatriques, c'est son voisin qui avait donné l'alerte après avoir découvert un mot sur la porte d'entrée du sexagénaire.

"J'ai retrouvé mes pouvoirs, dans une heure c'en est fini de vous", a -t-il écrit, comme le rapporte Le Parisien.

Négociations pendant 45 minutes

Vers 17h45, le voisin prévient le commissariat local. A leur arrivée, ils sont pris pour cible par le forcené qui les menace de leur "mettre une balle dans la tête". Supposant qu'il est armé, les fonctionnaires demandent les renforts de l'unité d'intervention du Raid.

Des négociations débutent. Au bout de 45 minutes, les membres de la cellule psychologique ne sont pas parvenus à lui faire entendre raison. Des policiers armés du Raid ont alors tenté de pénétrer dans l'appartement de l'homme. Toujours muni de son arme de poing, il leur a lancé un cocktail Molotov.

L'un des membres du Raid a alors riposté en tirant une balle dans la poitrine du forcené. Transporté à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, le sexagénaire est décédé dans la nuit.

J.C.