BFMTV

"Sécurité globale": 52.350 manifestants recensés en France, dont 5000 à Paris d'après l'Intérieur

Plus de 90 rassemblements étaient organisés ce samedi en France pour protester notamment contre la loi sur la "sécurité globale". La manifestation parisienne a été émaillée de violents incidents.

52.350 personnes ont défilé ce samedi en France contre la loi "sécurité globale", indique le ministère de l'Intérieur qui évoque 5000 manifestants à Paris. Selon ces chiffres, la mobilisation est en recul par rapport à celle de la semaine dernière qui avait vu 133.000 personnes défiler en France, dont 46.000 à Paris.

Plus d'une heure trente après le départ du cortège à Paris, des projectiles ont été lancés sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogènes. Au moins six voitures et un camion stationnées le long de l'avenue Gambetta, dans le XXe arrondissement, ont été incendiées et plusieurs vitrines de banques et agences immobilières ont été endommagées par des casseurs, vêtus de noir et très mobiles.

1500 manifestants à Lille et 5000 à Lyon

Des feux sporadiques ont été allumés le long du parcours de la manifestation et des barricades ont été érigées. A 19 heures, des tensions étaient toujours en cours place de la République où les forces de l'ordre appelaient les derniers manifestants à se disperser.

Des rassemblements ont également eu lieu à Toulouse - 200 personnes contre la précarité puis un millier selon la préfecture contre la loi sécurité globale -, à Marseille (2600 personnes), Lille (1500, selon la préfecture, 5000 selon la CGT) et à Rennes, où ils étaient environ un millier selon la CGT.

A Strasbourg, les manifestants étaient environ un millier tandis que 5000 personnes ont été recensées dans les rues de Lyon, d'après l'AFP.

Mélanie Rostagnat avec AFP Journaliste BFMTV