BFMTV

Savoie: le corps d’un pompier repêché, 44 ans après sa noyade

Le lac d'Aiguebelette.

Le lac d'Aiguebelette. - Flickr - Pascal Blachier

Le jeune sapeur-pompier était mort noyé en 1971, lors d’un exercice de plongée qui avait mal tourné. Il gisait à 60 mètres de profondeur dans le lac d’Aiguebelette, en Savoie. Une opération rendue possible par l’évolution technologique, et notamment l’usage d’un sonar.

Il a été repêché, 44 ans après sa noyade. Le corps de Michel Melay, un sapeur-pompier de Lyon mort en 1971 lors d’un exercice de plongée dans le lac d’Aiguebelette, en Savoie, a été remonté la semaine dernière, rapporte Le Progrès mardi.

L’opération a eu lieu le 26 mai. Le corps a été retrouvé par une équipe de plongeurs d’Aix-les-Bains, avec l’aide de la police subaquatique de Genève. Au moment du drame, les secours n’avaient pas réussi à localiser le jeune homme, âgé de 30 ans, dans les eaux troubles. Sa bouteille d’oxygène, qui portait des sigles des pompiers de Lyon, a permis de l’identifier facilement. Son corps a été remis à sa famille, et un hommage doit lui être rendu vendredi au crématorium de Bron.

Repéré grâce à l'utilisation d'un sonar

Le corps d’un autre homme, mort en 2008, a également été remonté. Ce dernier, âgé de 81 ans, a été identifié grâce à sa mâchoire. Les deux corps gisaient à près de 60 mètres de profondeur. L’eau à température constante de 4°C a permis leur bonne conservation.

Les deux corps avaient été repérés il y a plusieurs mois, grâce à l’usage d’un sonar, puis plus précisément localisés via GPS. Les plongeurs de la police de Genève sondent régulièrement les profondeurs des lacs de la région, où se trouvent encore des noyés, indique le quotidien local.

V.R.