BFMTV

Saint-Ouen: enquête ouverte pour violences après une interpellation de police controversée

La police des polices est chargée d'une enquête ouverte pour des soupçons de violences commises par un policier sur un jeune homme lors de son interpellation. Sur des images filmées par un témoin, l'agent en civil lui assène de violents coups au visage.

Le parquet de Bobigny a saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour des soupçons de violences lors de l'interpellation d'un jeune homme de 20 ans, vendredi à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, a appris BFMTV de sources concordantes confirmant une information de l'AFP. Une enquête est en cours.

L'interpellation musclée a été filmée à la fois par un témoin et par des caméras de vidéosurveillance. Les images montrent un policier en civil de la compagnie de sécurité et d'intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis empoigner violemment le jeune homme et lui asséner plusieurs coups au visage pour le maîtriser. Trois jours d'interruption totale de travail (ITT) lui ont été prescrits. 

Plusieurs interventions polémiques

Après son interpellation vendredi, le jeune homme a été placé en garde à vue jusqu'à samedi avant d'être remis en liberté sans poursuites. Il a déposé plainte pour violences et a déjà été entendu par l'IGPN. 

Cette affaire succède à l'annonce de l'ouverture d'une autre enquête concernant une femme enceinte de deux mois ayant fait une fausse couche après une garde à vue mardi dans un commissariat parisien. Elle fait également écho à la polémique autour de la mort de Steve Maia Caniço, jeune homme retrouvé mort après sa disparition la nuit d'une intervention controversée de la police pendant la Fête de la musique, fin juin à Nantes.

Alexandra Gonzalez avec Ambre Lepoivre