BFMTV

Routes limitées à 80km/h: un premier test dès cet été

Entre trois et dix départements pourraient tester prochainement la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes

Entre trois et dix départements pourraient tester prochainement la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes - -

Mardi, Manuel Valls a ouvert la voie à l'abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires. Une expérimentation devrait intervenir dans "quelques départements" dès cette année. Explications.

Limiter la vitesse pour endiguer la mortalité sur les routes. Si le nombre de morts sur les routes a atteint son plus bas niveau historique avec un recul de 11% en 2013, Manuel Valls entend ne pas relâcher l'effort face à un bilan qui reste "effrayant".

Invité mardi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé une expérimentation dans "quelques départements" de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, alors qu'elle est actuellement limitée à 90 km/h. Quel calendrier? Quels seront les départements concernés par ce test? Eléments de réponse.

> Quelles routes seront concernées?

• Un rapport à l'origine de cette expérimentation. C'est un rapport du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) remis fin 2013 qui est à l'origine de cette recommandation. Le comité d'experts du CNSR en est venu à la conclusion que pour lutter efficacement contre le fléau de la mortalité sur les routes, "il fallait limiter la vitesse", souligne-t-on au cabinet d'Armand Jung, le président du CNSR, joint par BFMTV.com.

• Les routes à deux voies ciblées. Ainsi, le Conseil a préconisé la limitation de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur "les routes bidirectionnelles" (à deux voies) nationales, départementales et communales (chemins vicinaux) où elle est limitée à 90 km/h, autrement dit sur le réseau secondaire.

> Quel calendrier?

• Entre trois et dix départements concernés par l'expérimentation. Est-ce que cette limitation de vitesse va s'étendre à tout le territoire français? Pour le moment "rien n'est ni encore fixé ni engagé", tempère Eric Elkouby, directeur du cabinet d'Armand Jung. Mais un second rapport du Conseil national de la sécurité routière devrait indiquer prochainement les départements concernés par cette phase de test. "Entre trois et dix", selon Eric Elkouby, qui dit ignorer si ce choix se fera sur la base "du volontariat, de l'incitation ou bien des chiffres relatifs à la mortalité sur les routes".

•Un premier fléchage cet été. Un "premier fléchage devrait être connu dès le mois de juin ou juillet", conclut-il.

|||sondage|||1568

Mélanie Godey