BFMTV

Romainville: des faux policiers volent 450.000 euros de lingots d'or chez un retraité

Treize lingots d"or, d'une valeur totale de près de 450.000 euros, ont été dérobés ce mercredi par deux faux policiers, chez un retraité de Romainville, près de Paris. (Photo d'illustration)

Treize lingots d"or, d'une valeur totale de près de 450.000 euros, ont été dérobés ce mercredi par deux faux policiers, chez un retraité de Romainville, près de Paris. (Photo d'illustration) - Paul J. Richards - AFP

Deux hommes, déguisés en policiers, se sont introduits chez un retraité résidant à Romainville, en Seine-Saint-Denis, non loin de Paris. Evoquant une enquête, ils ont réussi à duper l'homme, âgé de 69 ans, pour s'emparer de près de treize lingots d'or d'une valeur importante, 450.000 euros.

C'est un sacré magot qui s'est évaporé en quelques minutes. Treize lingots d'or d'une valeur totale de près de 450.000 euros ont été volés ce mercredi par deux faux policiers chez un retraité de Romainville, en Seine-Saint-Denis. Une information dévoilée par Le Parisien, et confirmée par plusieurs sources concordantes auprès de l'Agence France-Presse (AFP).

Ils évoquent une enquête pour détourner son attention

Les malfaiteurs se sont présentés en début de matinée au domicile d'un monsieur de 69 ans en se faisant passer pour des fonctionnaires de police, a raconté une source policière.

"Ils ont dit qu'ils enquêtaient sur un vol d'or et lui ont demandé s'il en avait. Il leur a répondu que oui et leur a montré ses lingots", a détaillé une source proche de l'affaire.

"L'un des malfaiteurs a occupé l'attention du retraité avec des papiers pendant que le deuxième dérobait les lingots", a ajouté cette source.

Treize kilos d'or, et une victime ciblée

D'après la source policière, les 13 lingots, pesant chacun un kilo, étaient stockés dans la cave du pavillon et non dans un coffre-fort, malgré leur "valeur importante". Si Le Parisien a affirmé dans un premier temps que le préjudice était estimé à près de 600.000 euros, ce montant total a été rabaissé à 450.000 quelques heures plus tard.

"La victime avait été ciblée, il y a sans doute eu des repérages en amont", a de nouveau commenté la source policière, précisant que le retraité n'a pas subi de violences. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l'enquête.

Jé. M. avec AFP