BFMTV

Ripoux de la BAC Nord de Marseille : où en est l'affaire ?

-

- - -

Trois mois après sa dissolution, BFMTV fait le point sur la brigade anti-criminalité des quartiers Nord de Marseille. Tous les policiers incriminés ont repris leurs fonctions.

Explosive au début de l’automne, l’affaire semble se dégonfler au cœur de l’hiver. Il y a trois mois, 31 fonctionnaires de la police de Marseille étaient suspendus dans ce dossier, soit la quasi-totalité des effectifs de l'équipe de jour de la brigade anti-criminalité (BAC) du nord de la ville. Surtout, seize d'entre eux avaient été mis en examen, dont sept incarcérés pour des soupçons de vol et d'extorsion de drogue sur des dealers. Des faits passibles de vingt ans de prison.

Aujourd'hui, l'équipe de jour de la BAC Nord reste dissoute. En revanche, plus aucun policier n'est derrière les barreaux, et tous ont repris du service. L’enquête des deux magistrats instructeurs n’est pas terminée mais tous les fonctionnaires incriminés ont été relâchés avant les fêtes de Noël, pour certains dans l'attente de leur procès.

Sur le terrain, il n’y a désormais plus qu’une seule BAC à Marseille, avec dans les équipes composées de trois policiers, au moins un fonctionnaire qui était sur zone avant l’affaire. Quant aux policiers incarcérés, ils ont été réintégrés, mais dans d'autres départements que les Bouches-du-Rhône.