BFMTV

Richard Ferrand: l'affaire classée sans suite

Richard Ferrand, patron des députés LREM à l'Assemblée nationale.

Richard Ferrand, patron des députés LREM à l'Assemblée nationale. - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

L'affaire des Mutuelles de Bretagne avait coûté à Richard Ferrand son poste de ministre. Elle a été classée sans suite vendredi par le parquet de Brest.

L'affaire des Mutuelles de Bretagne a été classée sans suite ce vendredi par le parquet de Brest. Elle avait coûté à Richard Ferrand, proche d'Emmanuel Macron, son poste de ministre. 

Richard Ferrand était soupçonné d'avoir favorisé l'entreprise de son épouse dans le choix de locaux pour un centre de soins pour personnes âgées que voulaient ouvrir les Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait à l'époque. "Les investigations ont confirmé que le montant du loyer, ainsi que celui des investissements, ne dépassaient pas le prix du marché", écrit le procureur de Brest. "Les infractions d'abus de confiance et d'escroquerie ne sont pas constituées, faute d'un préjudice avéré".

>> Richard Ferrand est l'invité de Ruth Elkrief ce vendredi à 19h

Comme le révélait BFMTV début juin, le Conseil municipal de Brest et le Conseil général du Finistère ont en outre versé de l'argent public aux Mutuelles de Bretagne, sous forme de subventions. 55.000 euros ont été versés en trois fois. A ce sujet, le procureur affirme que "le parquet de Brest aurait pu envisager l'ouverture d'une information judiciaire", mais l'éventuelle infraction de prise illégale d'intérêts est désormais prescrite.