BFMTV

Rave party en Bretagne: l'homme en garde à vue reconnaît être l'un des organisateurs

Des participants à la rave party de Lieuron (Ille-et-Vilaine) se reposent dans un hangar désaffecté, le 1er janvier 2021

Des participants à la rave party de Lieuron (Ille-et-Vilaine) se reposent dans un hangar désaffecté, le 1er janvier 2021 - JEAN-FRANCOIS MONIER © 2019 AFP

Le jeune homme de 22 ans a été interpellé samedi à Iffendic, en Ille-et-Vilaine. Il a été déféré ce lundi au tribunal de Rennes et doit être présenté au juge en vue d'une éventuelle mise en examen.

Quatre jours après la fête sauvage polémique organisée à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, l'enquête avance. Le jeune homme placé en garde à vue samedi a reconnu avoir participé à l'organisation de cette rave party qui a duré du 31 décembre au soir jusqu'à dimanche dans la matinée, a indiqué ce lundi le procureur de Rennes dans un communiqué.

Depuis jeudi, les enquêteurs ont comme priorité l'identification des organisateurs de cette fête à laquelle ont participé environ 2500 personnes. Le jeune homme de 22 ans, ainsi qu'une autre personne du même âge, ont été interpellés samedi à Iffendic, en Ille-et-Vilaine, à une quarantaine de kilomètres des lieux de la rave party lors d'une opération menée par la brigade de recherches de Redon.

Lors de cette opération de gendarmerie, les militaires ont saisi une somme d'argent, résultat, selon le parquet de Rennes, du partage de la caisse de la fête sauvage. Des produits stupéfiants ont également été découverts, ainsi que du matériel d'installation de sonorisation. Les deux jeunes hommes interpellés ont d'abord assuré devant les enquêteurs être de simples participants à cette fête.

Un message envoyé à 1000 personnes

Si pour le premier suspect, aucun élément d'enquête n'a permis de contredire cette version, la découverte dans le téléphone du second d'un message envoyé à 1000 personnes pour les informer du lieu de la rave party a fait émerger la certitude qu'il était plus qu'un simple participant. Par ailleurs, son téléphone a borné à Lieuron jeudi en début d'après-midi, avant que la rave party ne commence. Le jeune homme a finalement reconnu dans la journée de dimanche être l'un des organisateurs.

Le jeune homme, sans antécédent judiciaire, a été déféré ce lundi matin au tribunal judiciaire de Rennes. Il va être présenté dans l'après-midi aux juges d'instruction, saisis après l'ouverture d'une information judiciaire ce lundi toujours, en vue d'une éventuelle mise en examen. Cette information judiciaire a en outre pour objectif d'identifier les auteurs des violences à l'encontre des gendarmes ainsi que ceux qui ont mis feu au véhicule de gendarmerie lors de la première intervention des militaires jeudi soir.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV