BFMTV

Quand un homme d’affaires iranien demande 300 vaches à Hervé Morin

La vache et le garçon de 15 ans s'en sont sortis indemnes (illustration).

La vache et le garçon de 15 ans s'en sont sortis indemnes (illustration). - GEORGES GOBET / AFP

L'homme d'affaires espère bien faire venir environ 20.000 vaches par an par avion-cargo.

Il lui a fait une offre qu'il ne pouvait pas refuser. Un homme d'affaires iranien a contacté Hervé Morin, l'actuel président de la région Normandie, pour lui demander... un troupeau de vaches. Selon le quotidien régional Ouest France, qui rapporte les faits, il souhaiterait "créer une filière de très haute qualité pour l’exporter dans tout le Moyen-Orient".

"J'ai besoin de 300 vaches"

La rencontre entre les deux hommes s'est déroulée lundi 14 novembre lors d'une soirée à l'ambassade de France en Iran. L'homme d'affaires aurait abordé Hervé Morin en lui déclarant: "Monsieur le ministre, j’ai un abattoir de grande capacité à Téhéran. J’ai besoin de 300 vaches normandes pour le relancer. Il tourne au ralenti depuis les années d’embargo". 

Selon Ouest France, c'est Alexandre Wahl, directeur de l’Agence de développement de la Normandie (ADN), qui a été chargé par Hervé Morin de réunir les 300 vaches: "Il appelle ça des échantillons pour tester la remise en route", a-t-il expliqué au quotidien. "À terme, il vise 20.000 têtes par an qu’il ferait venir par avion-cargo."

L'homme d'affaires iranien et l'ADN devraient se rencontrer très prochainement, d'ici une quinzaine de jours.

Jérôme Lachasse