BFMTV

Onze migrants interceptés au large de Calais

La densité du trafic, les courants importants, les hauts fonds, le vent quasi permanent et la température de l'eau rendent la traversée du détroit du Pas-de-Calais extrêmement dangereuse.

La densité du trafic, les courants importants, les hauts fonds, le vent quasi permanent et la température de l'eau rendent la traversée du détroit du Pas-de-Calais extrêmement dangereuse. - DENIS CHARLET / AFP

Dans la nuit de mercredi à jeudi au large de Calais, 11 migrants dont 5 en hypothermie ont été interceptés sur un bateau pneumatique.

Onze migrants, dont cinq en état d'hypothermie, ont été interceptés dans la nuit de mercredi à jeudi dans la Manche, au large de Calais, alors qu'ils tentaient de rejoindre l'Angleterre sur un bateau pneumatique, a annoncé la préfecture maritime dans un communiqué.

Plusieurs navires de passagers ont détecté dans la nuit cette embarcation au large de Calais, déclenchant l'envoi d'un patrouilleur qui a localisé l'embarcation à environ 28 kilomètres de Calais. Les onze adultes, dont cinq en état d'hypothermie, ont été pris en charge par les secours, a indiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Hausse des tentatives de traversée

La préfecture maritime s'alarme de la hausse des tentatives de traversée de la Manche: depuis début décembre, plus de 50 migrants ont déjà été interceptés. 

La densité du trafic, les courants importants, les hauts fonds, le vent quasi permanent et la température de l'eau rendent la traversée du détroit du Pas-de-Calais (33 km de distance minimale) très difficile et extrêmement dangereuse.

B.L. avec AFP