BFMTV

Oléron: un enfant de 10 ans, en colonie, disparaît en mer

Le pont de l'île d'Oléron, ici le 8 août 2010. (Photo d'illustration)

Le pont de l'île d'Oléron, ici le 8 août 2010. (Photo d'illustration) - Mutichou - Wikimedia Commons - CC

Un garçon de dix ans, en colonie de vacances, a disparu en mer ce vendredi, alors qu'il se baignait au large d'une plage de l'île d'Oléron. Après une nuit de recherches infructueuses, une enquête a été ouverte par le parquet de La Rochelle.

Le drame s'est noué vers 15h40, ce vendredi. Un garçon de dix ans, en colonie de vacances à Oléron (Charente-Maritime), a disparu en mer alors qu'il se baignait au large de la plage de Gatseau, à Saint-Trojan-les-Bains. Mais les recherches, menées toutes la nuit, sont restées infructueuses.

Ce samedi, le parquet de La Rochelle a décidé d'ouvrir une enquête, "pour comprendre ce qui s'est passé et la première piste sur laquelle nous enquêtons est un accident de baignade", a précisé à l'AFP le procureur de la République de La Rochelle, Isabelle Pagenelle. 

La force du courant

Cette enquête ouverte pour "homicide involontaire" semble démontrer que le jeune garçon disparu et ses camarades étaient encadrés par une équipe de trois animateurs "dont l'expérience n'est pas, pour l'heure, en cause". "L'encadrement assuré par trois animateurs semblait suffisant pour un groupe de 23 enfants, dont 16 étaient dans l'eau", a expliqué la substitut du procureur de La Rochelle.

"Les premiers éléments de l'enquête démontrent que les enfants à la baignade étaient répartis en deux groupes. Parmi le groupe qui s'est avancé en premier dans l'eau, deux enfants ont été rapidement en difficulté et se sont appuyés sur une des animatrices qui elle-même a été surprise par la force du courant", poursuit la magistrate.

Et c'est cette première difficulté, a-t-elle encore expliqué, qui a motivé "le retour de tous les enfants sur la plage sur instruction du surveillant de baignade". "Les deux animatrices présentes ont essayé tant bien que mal de rapatrier sur la plage les deux enfants en difficulté". Toujours selon le récit de Mme Ahras, ce n'est qu'à la sortie de l'eau que les animateurs se sont rendus compte de l'absence d'un enfant "qui n'avait pas été signalé comme en danger". 

Un garçon venu de Bobigny, en région parisienne

Le jeune garçon était en colonie de vacances, venant de Bobigny (Seine Saint-Denis) et se baignait avec ses camarades lorsqu'il a disparu dans l'eau, ont rapporté sans autre commentaire les pompiers de Charente-Maritime et la gendarmerie de Rochefort (Charente-Maritime). D'après Sud Ouest, trois enfants au total, dont le disparu, se seraient retrouvé en difficulté dans l'eau, pour une raison que l'on ignore à ce stade. Seuls deux enfants auraient pu être secourus par un animateur. 

Dès vendredi après-midi vers 16h, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS), chargé de coordonner les secours, avait engagé d'importants moyens aériens et nautiques pour retrouver l'enfant: deux hélicoptères de la sécurité civile et de la marine nationale, deux vedettes et une embarcation des pompiers. Des patrouilles terrestres ont également été effectuées par la gendarmerie, a-t-on précisé au CROSS.

Soutien psychologique

Les recherches des plongeurs des pompiers, puis des hélicoptères qui ont poursuivi les recherches en mer toute la nuit "sont restées infructueuses", a-t-on appris samedi matin auprès des pompiers et du CROSS.

Vendredi en fin d'après-midi, une équipe du SMUR (Structure Mobile d'Urgence et de Réanimation) a été dépêchée sur place pour apporter un soutien psychologique, aux enfants et moniteurs de la colonie de vacances, a-t-on également précisé de mêmes sources.

C. P. avec AFP