BFMTV

Mutuelles de Bretagne: la compagne de Ferrand placée sous le statut de témoin assisté

Richard Ferrand et Sandrine Doucen, sa compagne.

Richard Ferrand et Sandrine Doucen, sa compagne. - Christophe Petit-Tesson - AFP

Richard Ferrand a été mis en examen dans la nuit de mercredi à jeudi à Lille pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

La compagne de Richard Ferrand, Sandrine Doucen, entendue par les juges de Lille ce jeudi, a été placée sous le statut de témoin assisté pour complicité de prise illégale d'intérêts et recel, a appris BFMTV du parquet de Lille. Elle est soupçonnée d'être la principale bénéficiaire de transactions immobilières que Richard Ferrand est suspecté d'avoir mis au point. Pour le président de l'Assemblée nationale, le placement de sa compagne sous le statut de témoin assisté "est de nature rassurante pour la suite de l’instruction", selon son entourage à BFMTV.

Cette audition intervenait quelques heures après la mise en examen, dans la nuit de mercredi à jeudi, de Richard Ferrand par un juge lillois, après près de quinze heures d'interrogatoire. Il est soupçonné de "prise illégale d'intérêts" après que les Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait à l'époque, ont décidé en 2011 de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne. Il conteste toute irrégularité.

La mise en examen d'un président de l'Assemblée nationale en cours d'exercice est une première. Richard Ferrand y a réagi aussitôt en se disant "déterminé à poursuivre (sa) mission" à la tête de l'Assemblée". Il a également assuré "rester serein sur l'issue de la procédure, au regard du classement sans suite de l'ensemble des griefs de la première plainte (...), d'autant plus qu'aucun élément nouveau n'a été versé à ce dossier dans lequel il n'y a ni préjudice ni victime".

Sarah-Lou Cohen