BFMTV

Mort d'Adama Traoré: pour sa soeur Assa, "le seul responsable" des incidents à Paris est le préfet de police

La soeur aînée d'Adama Traoré a salué le nombre de manifestants s'étant déplacés ce mardi à Paris afin de réclamer justice pour son frère mort en 2016 après son interpellation. Quant aux débordements survenus dans la capitale, Assa Traoré a estimé qu'ils étaient imputables au préfet de police de Paris.

Au terme du rassemblement qui a réuni plus de 20.000 personnes à Paris ce mardi soir, la soeur aînée d'Adama Traoré s'est réjouie que "le peuple français (ait) répondu à l'appel pour demander justice pour Adama", mort après son interpellation par les gendarmes dans le Val-d'Oise en 2016.

"Je pense qu'aujourd'hui il faut souligner le nombre de personnes sorties, je pense que le peuple français a répondu à l'appel pour demander justice pour Adama, donc c'était un beau rassemblement, on était très nombreux", a salué Assa Traoré sur notre antenne ce mardi soir.

"Ca fait 4 ans que nos rassemblements se passent pacifiquement

"Cela fait quatre ans que nos rassemblements se passent pacifiquement, qu'ils se passent bien", a-t-elle tenu à souligner, réagissant aux débordements qui ont eu lieu ce mardi soir, au terme du rassemblement à Paris. "Aujourd'hui, le seul responsable c'est M. Lallement (le préfet de police, ndlr) qui a donné cette interdiction (de manifester) et qui va mettre en face de certaines personnes, des policiers. Bien entendu, nous, on continue à manifester, comme on manifeste depuis quatre ans", a-t-elle poursuivi.

Mardi matin, la préfecture de police avait annoncé que la manifestation n'était pas autorisée en raison de l'état d'urgence sanitaire qui proscrit tout rassemblement public de plus de dix personnes, car elle n'avait "fait l'objet d'aucune déclaration préalable". 

"Quand on se bat pour Floyd, on se bat pour Traoré"

Dans la soirée, le ministre de l'Intérieur a donc déploré sur Twitter: "La violence n’a pas sa place en démocratie. Rien ne justifie les débordements survenus ce soir à Paris, alors que les rassemblements de voie publique sont interdits pour protéger la santé de tous".

Un tweet qui n'a pas tardé de faire réagir Jean-Luc Mélenchon: "La violence c'est vous et votre préfet qui la provoquez ! Ça suffit ! Le pays mérite mieux que votre jeu d'apprenti sorcier. Donald Trump n'est pas un modèle", a-t-il répliqué sur le réseau social.

Assa Traoré a ajouté qu'il lui était difficile de ne pas "faire de parallèle" avec la mort de George Floyd la semaine passée aux Etats-Unis, alors que ce quadragénaire afro-américain est mort asphyxié lors d'une intervention de police à Minneapolis.

En début de soirée, la sœur aînée d'Adama Traoré avait lancé à la foule: "Aujourd'hui, ce n'est plus que le combat de la famille Traoré, c'est votre combat à vous tous (...). Aujourd'hui, quand on se bat pour Georges Floyd, on se bat pour Adama Traoré". 

Jeanne Bulant