BFMTV

Morano caricaturée en trisomique: Charlie Hebdo poursuivi par une association

BFMTV

Une association poursuit le journal Charlie Hebdo pour injure et provocation à la discrimination envers les handicapés pour sa une présentant Nadine Morano en "fille trisomique cachée du général de Gaulle", a-t-on appris mardi de sources concordantes. A la suite des propos controversée de la députée européenne Les Républicains sur la France qui serait selon elle un "pays de race blanche", le journal satirique l'avait présentée en couverture comme un bébé trisomique dans les bras du général de Gaulle. Le Collectif contre l'handiphobie poursuit sur citation directe le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo et les Editions Rotatives.

L'association demande un euro de dommages et intérêts, ainsi que des mesures de publication judiciaire, notamment en couverture de Charlie Hebdo. "On ne peut pas accepter que, pour se moquer de quelqu'un, on puisse dire qu'il est atteint de trisomie 21", a déclaré Me Henri de Beauregard, avocat de l'association, les personnes qui en sont atteintes "n'avaient rien demandé" dans cette polémique. "L'humour ne permet pas tout", a renchéri le président du collectif, Alexandre Varaut, avocat de profession, pas "de prendre à parti des gens qui sont incapables de se défendre tout seuls", mais tout à fait à même de comprendre qu'on se moque d'eux en couverture d'un journal.

"On ne pourrait plus faire de caricatures sur les croyances, pas davantage sur les souffrances, en fait on ne pourrait plus faire de caricatures du tout", a estimé auprès l'avocat du journal, Me Richard Malka, soulignant que la cible était "clairement Nadine Morano et en aucun cas les trisomiques". La date du procès devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, doit être fixée fin janvier lors d'une audience de procédure.

la rédaction avec AFP