BFMTV

Melun: une quinzaine d'enfants saccagent une école maternelle

Une école maternelle, à Melun en Seine-et-Marne, a été littéralement vandalisée samedi par un groupe d'enfants. Etagères renversées, vitre brisée, peinture sur les murs... plusieurs salles de classes ont été entièrement mises à sac.

La mairie parle d'un "paysage apocalyptique", écrit Le Parisien, qui a révélé l'information dimanche. L'école maternelle des Mézereaux, à Melun en Seine-et-Marne, a été saccagée par... une quinzaine enfants, dont le plus âgé a 14 ans. Le parquet, interrogé par L'Express, ne confirme pas, pour l'heure, l'information selon laquelle un enfant de 5 ans faisait partie du groupe, ni le nombre de 22 participants avancé par de nombreux médias.

Plusieurs salles de classes ont été littéralement vandalisées: étagères renversées, vitre brisée, peinture sur les murs, etc. Les auteurs présumés ont été interpellés et un dédommagement financier pourrait être demandé aux parents.

Une vitre brisée à coup d'extincteur

Les faits se sont déroulés samedi vers 19 heures. La police est appelée par des riverains qui ont entendu des bruits suspects venant de l'école. Pour pénétrer dans l'établissement, l'un des enfants, a brisé une vitre à coup d'extincteur.

Ses petits camarades se sont alors engouffrés dans l'école, et ont pris un malin plaisir à tout détruire à l'intérieur de la salle dédiée aux activités périscolaires.

"En ouvrant la porte, nous avons vu que tous les pots de peinture, tous les crayons, les livres, tout avait été jeté à terre", a raconté à BFMTV Ségolène Durand, adjointe au maire de Melun, estomaquée. "Je ne vous cache pas qu'on a été assez choqué, parce que c'est une école maternelle. Ce sont des outils que les enfants vont utiliser à la rentrée."

"Ce sont forcément des enfants du quartier"

La mairie de Melun a annoncé dimanche qu'une plainte allait être déposée de façon imminente.

Anissa, parent d'élève, s'est dite "très déçue" sur notre antenne, ce lundi. "Ce sont forcément des enfants du quartier. Ils ont eux-mêmes saccagé leur école. C'était samedi, où étaient les parents à ce moment-là? Je suis dégoûtée."

La police judiciaire de Melun a été saisie de l’enquête. Sur les 22 auteurs présumés, "quinze mineurs ont été identifiés" et vont être entendus cette semaine "avec leurs parents", précise une source judiciaire au quotidien régional.

C. P.