BFMTV

Marseille: un homme abattu devant les Baumettes

Un homme a été abattu ce matin, devant la prison des Baumettes à Marseille

Un homme a été abattu ce matin, devant la prison des Baumettes à Marseille - -

Un homme a été tué par balle samedi matin vers 8H30 devant la prison des Baumettes à Marseille, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Nouvel assassinat à Marseille. Un homme qui venait d'être libéré de la prison des Baumettes a été abattu samedi devant l'établissement.

Selon les premiers éléments, l'homme a été tué par un ou plusieurs tireurs. Quatre ou cinq détonations ont été entendues sur les lieux, a indiqué une source proche de l'enquête.

Vers 8h30 samedi matin, l'ex-détenu, âgé d'une vingtaine d'années, venait de traverser la rue après sa sortie lorsque deux individus arrivés à deux-roues, selon les premiers éléments de l'enquête, ont fait feu sur lui, l'atteignant d'une balle dans la tête, selon une source proche de l'enquête. Il s'est écroulé sur le trottoir face à la prison, a constaté un photographe de l'AFP.

"Cinq balles dans la tête"

Originaire de la cité La Ceriseraie (13e), dans les quartiers Nord de Marseille, il venait d'être libéré en compagnie d'autres détenus après avoir purgé une peine de 3 ans de prison.

La scène s'est déroulée devant plusieurs témoins, des visiteurs qui attendaient pour accéder au parloir de la prison lors des visites du matin. La police, arrivée rapidement sur les lieux, a recouvert le corps d'un drap blanc et mis en place un périmètre de sécurité. Une fillette interrogée sur notre antenne a indiqué avoir vu deux personnes tirer sur l'homme "cinq balles dans la tête". Celui qui conduisait le deux-roues, avait "des cheveux blancs" et était "habillé en noir".

Bandes de vidéosurveillance

L'enquête a été confiée par le parquet à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille. Outre l'audition de témoins, les enquêteurs devraient visionner les bandes de vidéosurveillance pour déterminer les circonstances exactes de l'homicide.

Le vice-procureur de Marseille, Damien Martinelli, a indiqué qu'il espérait avoir "quelques orientations d'enquête dans les heures et les jours qui viennent".

Ce règlement de compte est le deuxième de l'année, après celui intervenu il y a dix jours dans une cité des quartiers Nord où un jeune homme de 23 ans, qui était en semi-liberté depuis peu, a été abattu au fusil de chasse.