BFMTV

Manifestation contre la loi "sécurité globale": 64 interpellations partout en France

Des incidents ont éclaté ce samedi lors de la marche organisée par les opposants à la proposition de loi sur la sécurité globale.

La manifestation contre la loi Sécurité globale a été émaillée de scènes de vandalisme samedi à Paris. A 20h00 samedi, 64 personnes ont été interpellées en France, selon la place Beauvau. Le parquet de Paris a de son côté fait état de 21 personnes placées en garde à vue, dont deux mineurs, à Paris.

Au moins six voitures et un camion stationnés le long de l'avenue Gambetta, dans le 20e arrondissement, ont été incendiés et plusieurs vitrines de banques et agences immobilières ont été endommagées. Des chantiers ont servi de base d'approvisionnement en projectiles divers et des incendies sporadiques ont été allumés ça et là, par des groupes vêtus de noir et très mobiles. Enfin, l'évacuation de la Place de la République en soirée s'est faite dans un climat très tendu.

400 à 500 perturbateurs à Paris

Selon une source policière, ces individus étaient au nombre de 400 à 500, au pic de la manifestation parisienne, dont ils ont occupé la tête du cortège.

"Soutien à nos policiers et nos gendarmes, une nouvelle fois très violemment pris à partie", a-t-il écrit sur son compte Twitter au moment où la manifestation était sur le point d'être dispersée. "64 interpellations (ndlr: sur l'ensemble de la France). Parmi les blessés, 8 forces de l’ordre. Leur courage et leur honneur forcent le respect de tous." Un pompier a également été blessé par un jet de projectile à Paris, a-t-on appris de source policière.
MR avec AL avec AFP