BFMTV

Madagascar: sept personnes arrêtées dans l'enquête sur le meurtre de deux Français

Les deux Français retrouvés morts à Madagascar avaient passé la soirée à la "Case à Nono", sur l'île de Sainte-Marie.

Les deux Français retrouvés morts à Madagascar avaient passé la soirée à la "Case à Nono", sur l'île de Sainte-Marie. - SARAH TÉTAUD - AFP

Sept personnes ont été arrêtées dimanche dans l'enquête sur la mort de deux Français à Madagascar, annonce une source policière ce mardi. D'après plusieurs médias, les deux jeunes étaient originaires de Fontenay-aux-Roses et Marseille.

Après la découverte, dimanche, des corps de deux jeunes Français sur l'île de Sainte-Marie, à Madagascar, l'enquête se resserre. Ce mardi, une source policière indique que sept personnes, dont un Français, ont été arrêtées dans les heures qui ont suivi la découverte des corps, alors que des dizaines ont été entendues depuis deux jours, d'après le maire de Sainte-Marie. 

"Nous avons interpellé quatre personnes dimanche. On ne peut pas confirmer leur culpabilité ou leur implication directe et indirecte dans ce crime", a affirmé lundi soir le commandant de la section de recherche criminelle de Madagascar, M. Rajaonson, précisant que le mobile du double meurtre n'était toujours pas connu. 

Les quatre personnes interpellées dimanche, toujours en garde à vue ce mardi, participaient à la même soirée que les deux victimes à la Case à Nono, une boîte de nuit de Sainte-Marie. Trois autres personnes ont ensuite été interpellées: un ex-petit ami de l'une des victimes (un Français qui vit sur l'île de Sainte-Marie) et deux ressortissants malgaches.

Des blessures à la tête

Retrouvés vers 6 heures dimanche matin sur la plage, leurs corps étaient enchevêtrés et celui de la jeune femme en partie dénudé. Comme l'indiquait le préfet lundi, la scène de crime aurait été maquillée. 

Lundi, le maire de cette petite île située au nord-est de Madagascar indiquait que les deux volontaires engagés auprès de Cétamada, une association de préservation des mammifères marins, avaient été blessés à la tête. Interrogé par Metronews, Bessaou Ismak Ado Crophe précise que les deux jeunes gens auraient pu être tués à l'aide de rondins de bois.

"Contrairement à ce qu’ont affirmé certains médias, la jeune fille n’a pas été violée d’après les médecins", explique-t-il aussi. 

Aperçus peu après 2 heures du matin

Retrouvés sur la plage, les corps des deux jeunes gens se situaient à 150 mètres environ de la discothèque, où ils avaient retrouvés d'autres volontaires de Cétamada.

"C'était une grosse soirée très attendue avec une star locale au micro. La discothèque est située dans le sud de l'île et il y a très peu de maisons autour de la discothèque", raconte au site réunionnais Zinfos 974 une touriste française présente au concert.

La jeune femme précise aussi que le tout s'est déroulé dans "une bonne ambiance". Les deux victimes auraient été aperçues une dernière fois peu après 2 heures du matin.

Comme le rapporte notamment Le Parisien, la jeune femme était originaire de Fontenay-aux-Roses, en région parisienne, et le jeune homme de Marseille.

Sainte-Marie se situe au large de Madagascar, au nord-est de l'île. C'est là que les corps de deux Français ont été retrouvés dimanche matin.
Sainte-Marie se situe au large de Madagascar, au nord-est de l'île. C'est là que les corps de deux Français ont été retrouvés dimanche matin. © Capture d'écran Google Maps
C.V. avec AFP