BFMTV

Les fiches de police de Johnny et Jamel divulguées

-

- - -

Johnny Hallyday et Jamel Debbouze ont vu leurs fiches de police, normalement confidentielles, diffusées sur Internet.

Le ministère de l'Intérieur demande l'ouverture d'une enquête après la diffusion sur Internet des fiches de police, normalement confidentielles, de Johnny Hallyday et Jamel Debbouze.

C'est le site d'information Bakchich.info qui a mis ces fiches en ligne. Ces documents sont issus du fichier STIC (Système de Traitements des Infractions Constatées) utilisé par les services de police. Ces documents recensent les infractions dans lesquelles les personnes fichées sont impliquées. Michèle Alliot-Marie, la ministre de l'Intérieur a donc demandé une enquête sur l'origine de ces fuites.

De nombreuses incohérences dans ces fiches

Les informations fournies par le fichier STIC ne sont pas à prendre au pied de la lettre, bien au contraire. Par exemple la fiche de Johnny Halliday : les fonctionnaires qui l'ont remplie ne connaissent ni sa nationalité ni sa profession. Dans ces cases, il est inscrit soit « indéterminée », soit « inconnue ». Concernant les faits, le chanteur est cité dans des affaires de rébellion en 1972, violences volontaires en 73, escroquerie en 92, etc...

Quant à Jamel Debouzze, sa fiche indique qu'il est célibataire, alors que l'acteur est marié depuis le mois de mai avec la journaliste Mélissa Theuriau. Sur sa fiche, on peut lire « violences volontaires », « outrage à agent », ou « refus d'obtempérer ».

Autre problème, la fiche n'indique pas si dans les affaires où elle est citée, la personne fichée est victime, responsable ou témoin. De plus, ces infractions devraient être effacées du fichier au bout de 20 ans, or pour Johnny Halliday la fiche remonte plus de 40 ans en arrière.

La rédaction et Annabel Roger