BFMTV

La une du "Point" suscite l'ire des militants pro-Erdogan qui demandent le retrait de son affichage

Le président turc Recep Rayyip Erdogan, le 20 décembre 2017 à Ankara. - Adem Altan - AFP

Le président turc Recep Rayyip Erdogan, le 20 décembre 2017 à Ankara. - Adem Altan - AFP - Adem Altan - AFP

"Le dictateur." En titrant ainsi sa page de couverture, l'hebdomadaire s'est attiré les foudres des pro-Erdogan.

Il y a ceux qui soutiennent et défendent la liberté de la presse et ceux qui ne décolèrent pas de voir leur leader traité ainsi. En titrant sa une "Le dictateur" avec une photo pleine page de Recep Tayyip Erdogan l'hebdomadaire Le Point a profondément irrité les militants favorables au dirigeant turc. Dans le centre-ville du Pontet, relate La Provence, une dizaine de personnes ont fait retirer d'un kiosque l'affiche du magazine par un affichiste de JC Decaux, contraint de s'exécuter. Auparavant, ils avaient recouvert la une litigieuse d'un portrait non légendé du président turc. 

La scène a été filmée par des opposants au pouvoir actuel, animateurs de la page Facebook "Turquie Contemporaine", qui ont diffusé la vidéo (et qui la situent à Avignon). 

Dans la foulée, plusieurs personnalités ont pris la défense de l'hebdomadaire dont Mohamed Sifaoui, journaliste, écrivain et réalisateur, par ailleurs directeur de la rédaction du magazine Contre Terrorisme.

Dans un deuxième temps, la une du Point a cependant été affichée de nouveau samedi, sous la protection d'une vingtaine de gendarmes de la compagnie d'Avignon dont ceux du Psig, précise encore La Provence

Les militants pro-Erdogan ont demandé, en vain, aux élus présents sur place et au directeur de cabinet du maire Joris Hébrard, Xavier Magnin, de retirer l'affiche. Refus catégorique au motif de la défense de la liberté d'expression. Sur place, la situation reste très tendue, précise le journal.

D. N.