BFMTV
Police-Justice

La cour d'appel confirme l'interdiction pour Jean-Luc Lahaye de se produire sur scène

Jean-Luc Lahaye en 2015 à Paris.

Jean-Luc Lahaye en 2015 à Paris. - Joël Saget - AFP

INFO BFMTV - La cour d'appel a confirmé, ce mardi matin, l'ordonnance de la juge qui interdit à Jean-Luc Lahaye de se produire sur scène.

Rideau pour l'ex-gloire des années 1980. La cour d'appel a confirmé, ce mardi matin, l'ordonnance de la juge qui interdit à Jean-Luc Lahaye de se produire sur scène. Cette ordonnance avait été prise le 4 octobre par le juge chargé d'instruire l'enquête pour "viols sur mineures" dans laquelle Jean-Luc Lahaye est mis en examen.

Le chanteur devait se produire le 23 décembre prochain lors d'un "Concert - Showcase - Anniversaire" pour célébrer ses 70 ans.

Jean-Luc Lahaye avait fait appel de la décision de justice lui interdisant de monter sur scène le 27 octobre dernier. Ses avocats forment un pourvoi en cassation.

"Liberté de travailler"

"Nous avons formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt qui interdit à un artiste de s’exprimer au motif de faits pour lesquels il est présumé innocent, indiquent-ils dans un communiqué. C’est, à notre connaissance, une décision inédite, qui porte directement atteinte à la liberté d’expression. C’est aussi une décision qui ne respecte pas les critères permettant de restreindre la liberté de travailler d’une personne mise en examen."

Accusations de viols sur deux mineures

Remis en liberté le 24 mai après plus de six mois de détention provisoire pour des accusations de viols sur deux mineures, l'auteur de Débarquez-moi s'était vu interdire de remonter sur scène par la justice. La juge chargée d'instruire ce dossier avait rendu une ordonnance, le 4 octobre, modifiant son contrôle judiciaire.

Dans cette ordonnance, la juge d'instruction avait choisi de modifier le contrôle judiciaire du chanteur, ajoutant notamment une "interdiction d'exercer l'activité professionnelle qui aurait permis la commission des infractions" dont il est accusé. C'est-à-dire en lui interdisant de se produire en concert, puisque les plaignantes assurent qu'il s'en est pris à elle justement à l'occasion de concert.

Vincent Vantighem avec Magali Rangin