BFMTV

Isère: le parquet classe l'enquête sur des accusations de pédophilie en institut médico-éducatif

Henri Leclaire.

Henri Leclaire. - AFP

Les accusations de pédophilie en institut médico-éducatif (IME) n’ont pas été plus loin, le parquet de Grenoble classant l’enquête. Les familles et associations n’approuvent pas cette issue.

Les familles n’en resteront pas là. Malgré le fait que le parquet de Grenoble a classé sans suite une enquête portant sur des accusations de pédophilie dans un IME pour enfants handicapés à Voiron (Isère), l’entourage de ces derniers n’est pas décidé à abandonner.

"L'enquête extrêmement complète qui a été réalisée ne montre aucune infraction", a déclaré ce mardi Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble, tandis que les avocats des familles concernées et des associations avaient organisé à Paris une conférence de presse sur l'affaire. Celle-ci a débuté, selon le magistrat, au printemps 2015 avec l'interpellation d'un apprenti aide-éducateur de l'IME, qui avait téléchargé depuis son domicile des images pédopornographiques sur internet (mais aussi des images de zoophilie et de décapitation).

A.M avec AFP