BFMTV

"Il était déterminé à me tuer": ce propriétaire de chevaux a mis en fuite deux hommes ayant mutilé ses animaux

Dans la nuit de lundi à mardi, Nicolas Demajean, président d'un refuge de l'Yonne, a été blessé au bras par deux hommes qu'il avait pris en flagrant délit de mutilations sur ses animaux. Alors que le portrait-robot d'un des agresseurs a été diffusé ce jeudi, le propriétaire a témoigné sur notre antenne.

Dans la nuit de lundi à mardi, le propriétaire d'un ranch de l'Yonne a été attaqué par deux hommes qu'il venait de prendre en flagrant délit en train de mutiler deux de ses poneys et l'un de ses chevaux.

Après un violent affrontement entre les trois hommes, les agresseurs parviennent à prendre la fuite. Mais le témoignage de Nicolas Demajean permet tout de même aux enquêteurs d'établir le portrait-robot de l'un des hommes soupçonnés de mutiler des chevaux. Il a été diffusé ce jeudi par la gendarmerie de l'Yonne. Invitée de notre antenne dans la soirée, la victime est revenue sur le déroulé des faits pour BFMTV.

"J'ai été réveillé par les bruits des cochons dans la nuit ferme, qui hurlaient bizarrement, raconte Nicolas Demajean. Donc je me suis levé, j'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu deux individus avec des lampes dans l'enclos".

"Je les ai dérangés dans leur barbarie"

"Je suis tout de suite descendu à l'extérieur, j'ai pris ma canne", s'est ensuite souvenu le propriétaire du Ranch de l'espoir. "Là, devant le cabinet vétérinaire, il y avait deux individus qui étaient rentrés dans la cour principale de la ferme. L'un était rentré dans une stabulation où se trouvait un poney qui dormait, et l'autre s'est jeté sur moi avec une serpette, il a essayé de me tuer parce que je les avais dérangés dans leur barbarie".

"L'un m'a sauté dessus brutalement, mais j'ai pris ma canne je me suis défendu", raconte encore Nicolas Demajean. "Pendant cinq minutes on s'est bagarrés brusquement au niveau du cabinet vétérinaire. J'ai sauvé ma peau parce qu'il était déterminé à me tuer ".

Une femelle gravement blessée

Même si l'intervention du propriétaire a permis de mettre un terme aux actes de cruauté, les deux agresseurs avaient déjà blessé trois des animaux, le poney et deux chevaux. "Deux poneys et un cheval ont été lézardés de coups de couteau et de serpette", déplore leur propriétaire. Parmi eux, une femelle nommée Biscotte, "âgée de plus de 20 ans", a été gravement touchée: "elle a été lézardée de plus de 50 cm sur 10 cm d'épaisseur", précise cet homme.

Une enquête a depuis été ouverte et "d'importants moyens de gendarmerie" ont été mobilisés pour essayer de retrouver les deux individus, a fait savoir mardi le procureur de la République d'Auxerre.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV