BFMTV

Hérault: un ex-légionnaire condamné à 25 ans de réclusion pour le meurtre de sa compagne

BFMTV

Un ex-légionnaire, passible de la réclusion à perpétuité pour le meurtre par étranglement en 2012 de sa compagne qui voulait le quitter, a été condamné jeudi à vingt-cinq ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de l'Hérault qui n'a pas retenu la préméditation. L'avocat général Alain Guglielmi avait requis trente ans de réclusion contre Mansour Larabi, 38 ans, tenant compte notamment d'un parcours militaire exceptionnel. Mansour Larabi était accusé d'"assassinat", mais la cour l'a reconnu coupable d'homicide volontaire, sans préméditation.

La victime, Adeline Beau, 26 ans,avait été étranglée dans la nuit du 10 au 11 février 2012 à Béziers. Son corps avait été retrouvé dans le gouffre de l'Oeil doux dans l'Aude. "Pour moi, il n'y a pas d'avenir. Je suis ici pour assumer ce que j'ai fait", a déclaré Mansour Larabi à plusieurs reprises, qualifiant son crime d'"odieux" et demandant pardon à la fille de sa victime et à sa famille. "Vous n'avez pas admis qu'elle vous échappe", a lancé l'avocat général.

"Votre geste est particulièrement inexcusable. Vous avez ôté la vie à une jeune mère rayonnante, vous avez fait une orpheline." La victime était mère d'une fillette qui a aujourd'hui six ans. Adeline Beau, que Mansour Larabi avait rencontrée via internet, a été décrite par son entourage comme "la joie de vivre incarnée". Passionnée de pâtisserie, elle avait quitté son village à 16 ans pour entrer en apprentissage au George V à Paris.

la rédaction avec AFP