BFMTV

Haut-Rhin: fin de la prise d'otage à la prison d'Ensisheim

-

- - Le surveillant d'Ensisheim a été libéré vers 5h50.

La prise d'otage aura duré la nuit. Le gardien de la prison d'Ensisheim, retenu par trois prisonniers depuis dimanche soir, a été libéré lundi matin vers 5h50, a annoncé le procureur de la République de Colmar. Selon un communiqué, cette reddition a été obtenue à l'issue d'une nuit de négociations menées par le préfet du Haut-Rhin, le procureur, le directeur de la maison centrale et la directrice interrégionale de l'administration pénitentiaire.

Dimanche soir, vers 19h30, deux détenus ont pris en otage un surveillant de ce centre pénitencier où sont détenus des prisonniers condamnés à de longues peines. Un troisième les avait rejoints. Un dispositif avait été mis en place avec le déploiement du Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN). Le site était également sécurisé par les hommes de l'ERIS de Strasbourg et de la gendarmerie nationale.

"Champion de la prise d'otage"

Le détenu à l'origine de cette prise d'otage est Francis Dorffer, selon Christophe Schmitt, délégué pénitentiaire FO. Il en est à sa cinquième. "A chaque fois qu'il réalise une prise d'otage, il obtient ce qu'il veut, la dernière fois c'était justement pour obtenir son incarcération à Ensisheim, pour être plus près de sa famille", a poursuivi le délégué syndical qui a précisé ignorer "quelles étaient ses revendications cette fois-ci".

Francis Dorffer est aux yeux des personnels de l'administration pénitentiaire le "champion de la prise d'otage carcérale". De fait, en 2006 il a retenu une psychiatre à la prison de Nancy, en 2009 un surveillant à Clairvaux (Côte d'Or), en 2010 un psychiatre à la Santé (Paris) et en 2011 un gardien à Poissy (Yvelines).

J.C. avec AFP