BFMTV

Foudre à Paris: 5 patients toujours hospitalisés

Sur les onze victimes foudroyées samedi après-midi dans le parc Monceau à Paris cinq d'entre elles sont toujours hospitalisée, ce dimanche. Le cas d'un enfant suscite une inquiétude particulière: il est actuellement en réanimation.

Au lendemain du drame, sur les 11 victimes hospitalisées, 6 patients on pu sortir. Cinq restent hospitalisés, a révélé l'AP-HP sur Twitter dimanche à 17h40. Ce samedi, dans le parc Monceau, onze personnes dont huit enfants de 7 à 8 ans fêtaient un anniversaire. Jusqu'à ce qu'un violent orage éclate, et que la foudre ne vienne les frapper, blessant l'intégralité du groupeL'un des enfants, atteint grièvement, lutte ce dimanche pour sa survie.

80 pompiers dépêchés sur place

C'est en voulant s'abriter des fortes pluies qui s'abattaient sur le jardin public que la foudre a frappé le groupe. La proximité d'un arbre isolé accroît les risques de foudroiement: c'est ce qu'on appelle l'effet de pointe. Michel Daloz, de Météo France, donne un détail supplémentaire dans l'explication du drame:

"Le sol était mouillé. La conduction a donc été encore plus forte."

Un sapeur-pompier, qui n'était pas en service, a entendu un bruit et s'est alors approché de la scène. Il a vu neuf corps étendus au sol et a immédiatement prodigué les premiers soins. Les victimes ont ensuite été prises en charge par 80 pompiers.

Tous les blessés restent pour le moment à l'hôpital

Le directeur du Samu de Paris, le professeur Pierre Carli, a donné ce samedi en fin de journée, lors d'un point presse à l'hôpital Necker, des nouvelles rassurantes des blessés. Seul un enfant restait dans un état grave et se trouvait en réanimation. Les trois adultes blessés sont une femme et deux hommes. Pour eux, "les nouvelles sont satisfaisantes".

Tous les blessés vont néanmoins rester hospitalisés, une douzaine d'heures pour les plus légèrement atteints, 24 à 48 heures au moins pour les autres. Il faut dire qu'en cas de foudroiement, les risques pour le corps sont nombreux: on peut en effet craindre brûlures, lésions traumatiques, troubles du rythme cardiaque, entre autres.

Il n'y avait pas d'appel particulier à la vigilance hier à Paris Avant cet événement, Paris ne figurait pas parmi les zones placées ce samedi en alerte orange par Météo France. "La foudre a frappé très brusquement", a souligné peu après l'accident un maire-adjoint du 8e arrondissement, Vincent Baladi, qui a également rappelé que le parc Monceau était fréquenté le week-end par de nombreuses familles.

R.V. avec AFP