BFMTV

Evasion en Seine-Saint-Denis: qui est Ouahid Ben Faïza?

Graffiti dans la cité des 4000, à La Courneuve, où opérait le clan Ben Faïza. Ici lors d'une opération de police le 31 janvier 2006.

Graffiti dans la cité des 4000, à La Courneuve, où opérait le clan Ben Faïza. Ici lors d'une opération de police le 31 janvier 2006. - -

Considéré comme un important trafiquant de drogue, chef d'un clan de La Courneuve, un caïd s'est évadé mardi matin avec l'aide d'un commando armé lors d'un examen à l'hôpital. Il était incarcéré depuis juillet 2011.

Il était tombé en juillet 2012. Huit ans ferme pour avoir organisé un vaste trafic de cannabis des Pays-Bas à La Courneuve. Depuis, Ouahid Ben Faïza était écroué à la maison d'arrêt de Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Ce mercredi, le trafiquant a été libéré par un commando armé, qui a profité de son transfert à l'hôpital pour attaquer l'escorte qui encadrait le détenu.

Ouahid Ben Faïza avait 38 ans quand il a été condamné pour "association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants" en récidive, il y a deux ans. Huit ans ferme pour un trafic relativement mineur - 20 kg de cannabis -, la peine est sévère. Elle avait d'ailleurs suscité des remous dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Bobigny, relate un compte-rendu du Parisien de l'époque.

Un clan de trafiquants de La Courneuve

Mais il faut préciser que l'homme était connu de longue date de la justice. Selon nos informations, son casier judiciaire faisait déjà état d'une trentaine de condamnations. Et pour cause: le nom de Ben Faïza est depuis le début des années 2000 lié au trafic de drogue à La Courneuve.

Lors de l'arrestation de l'un de ses frères, Mohamed, en avril 2013, Metronews présente ainsi cette famille ("frères et cousins") comme "des caïds qui contrôlent le trafic de drogue de La Courneuve". Un clan qui se partage la cité des 4000 avec des rivaux, notamment les Houmani, tombés eux aussi en 2012, souligne Le Monde. Entre les deux, les relations sont houleuses. En 2003, l'un des Ben Faïza tire sur un Houmani, qui est depuis resté paraplégique.

Trafic entre le Maroc, les Pays-Bas et le 93

Lors de la dernière arrestation de Ouahid, en juillet 2012, c'est son plus jeune frère, Sofiane, alors âgé de 22 ans, qui avait fait remonter la police vers l'aîné.

Dans le trafic pour lequel il était alors tombé, relate le Parisien en juillet 2012, Ouahid apparaissait comme l'organisateur. Aux yeux des enquêteurs, c'est lui qui négociait avec le fournisseur marocain et ses employés aux Pays-Bas. Sofiane, son petit frère, était un second couteau. La compagne d'un autre de ses frères - ils sont sept, selon les dires de Ben Faïza lui-même à l'audience - stockait la drogue dans son appartement.

Evadé à la faveur d'un "examen de routine" à l'hôpital Delafontaine, Ouahid Ben Faïza, aujourd'hui âgé de 40 ans, est désormais en cavale.

M. T.