BFMTV

Europol traque les criminels les plus recherchés d'Europe avec... des cartes postales

Une carte postal à l'attention d'un criminel en cavale.

Une carte postal à l'attention d'un criminel en cavale. - Capture d'écran du site Europe Most Wanted Fugitives

Pour mettre la main au collet de criminels endurcis en cavale, tous les moyens sont bons. Cet été, Europol diffuse une série de cartes postales à l'attention de malfrats en fuite. Une campagne décalée qui peut surprendre mais dont les policiers attendent beaucoup.

En décembre dernier, un calendrier de l'Avent dévoilait jour après jour la vignette portant le signalement d'un criminel en cavale. Cet été, sur la plateforme eumostwanted.eu, Europol (l'Office européen de police) et l'European Network of Fugitive Active Search Teams (Enfast, pour "Réseau européen des équipes de recherches actives des fugitifs" chargé de localiser les personnes suspectées ou condamnées qui se sont fait la belle) lancent une campagne similaire. Mais les organismes policiers l'ont bien sûr adaptée aux circonstances estivales. En lieu et place des cases numériques découvrant peu à peu des profils de criminels, ceux-ci s'étalent à présent sur des cartes postales consultables sur le même site.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi, les auteurs de cette campagne pour le moins originale sensibilisent les internautes en villégiature:

"Il est prouvé que les destinations de vacances sont des cachettes prisées des criminels en cavale. (...) C'est pourquoi vos informations peuvent être vitales pour arrêter certains des fugitifs les plus recherchés d'Europe". 

21 criminels pour 21 cartes

Pour mettre au point leurs cartes postales, Europol et l'Enfast ont sélectionné 21 criminels qui ont commis de "graves crimes dans 21 pays de l'Union européenne" et dont "les mesures d'investigations traditionnelles n'ont pas permis d'établir la localisation". "On croit qu'ils se cachent dans un pays différent de celui où leurs crimes ont été commis", explique encore le communiqué.

L'une des cartes postales concerne un Français: un certain Farouk Hachi, recherché pour braquage à main armée. A côté d'un bonhomme modélisé avec un bicorne très napoléonien sur la tête, une moustache au visage, une baguette au bras, une bouteille de vin et un croissant aux pieds le tout sur fond de tour Eiffel, un message fait mine de s'épancher, en partie en français dans le texte:

"Cher Farouk, tu dois savoir que la vie est meilleure du côté de la douce France. Nous espérons que tu nous reviendras vite. Tu nous manques, la police".

La carte postale de Farouk Hachi.
La carte postale de Farouk Hachi. © EUROPOL/ENFAST

Une autre carte postale s'intéresse au cas d'un certain Marko Nikolic, un Croate que la police recherche, lui, pour meurtre aggravé: "Cher Marko, tu manques aux eaux de l'Adriatique. Viens embarquer avec nous pour une croisière que tu n'es pas près d'oublier! Pensées, la police". Sur les voiliers qui jouxtent ce texte, des menottes se dessinent. 

"Cher Ivaylo", commence encore l'une de ses illustrations. "Nous avons une petite surprise pour toi. Reviens vite, tu ne le regretteras pas". Cet Ivaylo Mitev, Bulgare de 44 ans, est recherché pour préjudices corporels.

Le procédé est troublant mais il a fait ses preuves

Ces images sarcastiques dépeintes pour des braqueurs, des meurtriers ou des trafiquants de drogue peuvent à l'évidence avoir quelque chose de troublant, voire de choquant. Mais les responsables du procédé croient fermement en son efficacité. Et les internautes sont mis à contribution: "Plus ces cartes postales seront vues, meilleures seront les chances de la police de retrouver ces criminels et de les mettre derrière les barreaux." Par ailleurs, le texte indique que la publication du profil des fugitifs sur internet a déjà fait ses preuves:

"Rendre la recherche interactive a très bien réussi par le passé pour traquer les fugitifs. Depuis le lancement de www.eumostwanted.eu au début de l'année 2016, plus de 2,5 millions de visiteurs uniques ont visité le site. 36 criminels qui y étaient représentés comme les fugitifs les plus recherchés ont été arrêtés, dont au moins 11 ont été interpellés directement grâce à des informations fournies par le public via la plateforme. Quatre fugitifs se sont rendus après être apparus dans la liste". 

Les policiers européens espèrent bien que les réponses à leurs cartes postales seront aussi bonnes. 
Robin Verner