BFMTV

Enfants de jihadistes: une fratrie de 9 enfants rapatriée en France ce mardi

Des enfants entourés des Forces armées kurdes à Baghouz, en Syrie, le 5 mars 2019

Des enfants entourés des Forces armées kurdes à Baghouz, en Syrie, le 5 mars 2019 - BULENT KILIC / AFP

INFO BFMTV - Neuf frères et sœurs, enfants de jihadistes français, ont posé le pied sur le sol français ce mardi matin. Ils sont pris en charge par le parquet de Bobigny.

C'est une fratrie de neuf enfants qui a débarqué en France ce mardi matin, selon nos informations. Ces frères et sœurs, enfants de jihadistes, ont été rapatriés depuis la zone irako-syrienne. S'ils ont un même père, ils ont des mères différentes. Parmi eux, deux nourrissons nés les 12 et 14 mai derniers ont moins d'un mois, les âges des autres s'échelonnent de un à 15 ans. Ils sont accompagnés de trois adultes: le père, l'une des mères, et une autre personne majeure. Ils font l'objet de deux procédures distinctes: une enquête préliminaire et une information judiciaire ouvertes à chaque fois pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Les enfants ont quant à eux été placés en famille d'accueil, examinés par des médecins et des éducateurs de l'Aide sociale à l'enfance de Seine-Saint-Denis. Tous sont pris en charge par le parquet de Bobigny.

Cette arrivée fait suite à celle, la veille, de douze enfants de jihadistes, qui vivaient jusque là dans des camps kurdes de Syrie, et celle, en mars dernier, d'un premier rapatriement de cinq enfants. Il faut noter que la fratrie de neuf enfants a connu une trajectoire différente. C'est depuis la Turquie qu'ils se sont envolés, à bord d'une ligne régulière, où ils étaient détenus en centre de rétention selon une source proche du dossier. Ils ont cependant transité par la zone irako-syrienne. L'issue de ces dossiers représentent en tout cas une victoire pour des familles réclamant le retour sur notre territoire de leurs petits-fils et petites-filles au titre de la protection de l'enfance. 

Sarah-Lou Cohen