BFMTV

EN DIRECT - Tirs dans un Thalys: tous les événements de ce vendredi

Un homme armé a été arrêté en gare d'Arras après avoir blessé deux personnes grièvement dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris. L'homme a été maîtrisé par des passagers. Bernard Cazeneuve s'est rendu sur place. Suivez la direction en direct.

L'ESSENTIEL

Un homme armé a été arrêté en gare d'Arras après avoir ouvert le feu dans un Thalys, reliant Amsterdam à Paris.

Deux personnes, de nationalité américaine, sont grièvement blessées.

L'acteur Jean-Hugues Anglade a également été légèrement blessé.

  • François Hollande s'est exprimé, au même titre que Bernard Cazeneuve qui s'est rendu sur place.

Le trafic TGV entre Lille et Paris a repris.

23h10 - Ce live est terminé

Merci à toutes et à tous pour nous avoir suivis.

22h45 - Le trafic TGV reprend sur la ligne Lille-Paris

Le trafic sur la ligne TGV Paris-Lille reprenait vers 22h30 après son interruption consécutive à l'agression commise dans le Thalys, a indiqué la direction régionale de la SNCF à Lille.

"Les TGV pour Paris repartent. Le trafic des Thalys reprendra prochainement", selon un porte-parole interrogé par l'AFP.

22h35 - L'agression a eu lieu dans un wagon de queue 

L'agression commise par un homme seul qui a blessé deux passagers ce vendredi dans un Thalys Amsterdam-Paris s'est produite dans le wagon de queue du train.

"Cela s'est produit dans un wagon de queue. Le train comportait deux rames, de douze voitures chacune", selon un porte-parole interrogé par téléphone. Il y avait 554 passagers à bord, selon la SNCF. Le Thalys ne devait pas s'arrêter à Arras. C'est à la suite de ce qui s'est passé que le train "a été dirigé vers la gare la plus proche", a d'autre part précisé la SNCF.

22h15 - Alain Bauer fait part de ses réserves sur BFMTV

Interrogé sur l'antenne de BFMTV, le criminologue Alain Bauer a salué la prudence affichée par Bernard Cazeneuve lors de sa première déclaration au sujet du drame qui s'est noué ce vendredi dans le train Thalys reliant Amsterdam à Paris.

Pour ce spécialiste, "il faut se donner un peu de temps pour évaluer qu'elle sera l'incrimination retenue" contre le suspecte arrêté ce jour. "Ce n'est pas parce que le mode opératoire est impressionnant qu'il s'agit mécaniquement d'un acte de terroriste", a-t-il également souligné.

22h10 - Le chef du gouvernement belge condamne une attaque "terroriste"

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a qualifié vendredi d'"attaque terroriste" l'agression qui a eu lieu en fin d'après-midi dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris. 

"Je condamne l'attaque terroriste dans le Thalys et fais part de ma sympathie pour les victimes", a déclaré Charles Michel sur son compte Twitter.

En France, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est refusé à tout commentaire de ce genre pour l'heure.

22h05 - L'arsenal du tireur se précise

Dans le sac de l'assaillant ont été retrouvés plusieurs chargeurs, et non d'autres armes à feu, comme il a été indiqué un peu plus tôt.

Selon une source judiciaire consultée par notre spécialiste police-justice, le suspect avait sur lui: un fusil mitrailleur de type Kalachnikov, une arme de poing, un cutter, et des chargeurs.

Bernard Cazeneuve s'est exprimé en direct de la gare d'Arras, ce vendredi soir.
Bernard Cazeneuve s'est exprimé en direct de la gare d'Arras, ce vendredi soir. © BFMTV

22h - Bernard Cazeneuve s'exprime très prudemment

Directement après l'annonce des faits, le ministre de l'Intérieur s'est dirigé en direction d'Arras, d'où il s'exprime ce vendredi soir. Après avoir rendu visite aux blessés, mais également aux passagers sous le choc après avoir vécu une telle épreuve, Bernard Cazeneuve a exprimé à son tour sa gratitude pour les deux Américains qui ont permis de neutraliser l'attaquant.

"A l'heure où je vous parle, la police scientifique et technique est en train d'opérer des investigations, tandis qu'une garde à vue est en cours", a également annoncé le ministre de l'Intérieur, ne communiquant aucune autre information pour l'heure. Il repart en direction de Paris, et de la place Beauvau.

21h50 - Le blessé par balle, entre la vie et la mort, est pris en charge à Lille

Selon nos informations, le premier blessé par balle, actuellement entre la vie et la mort, est actuellement hospitalisé à Lille après être passé brièvement par l'établissement d'Arras.

La deuxième personne touchée aurait reçu un coup de cutter au cou, et aurait la main fracturée. Elle est va être envoyée à Villeneuve d'Asqu. 

A Arras, quatre hospitalisations ont eu lieu après un choc psychologique. 

21h30 - Le Premier ministre belge a contacté François Hollande

A la suite de l'attaque qui a eu lieu dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris, le Premier ministre belge Charles Michel s'est entretenu avec François Hollande. Les deux hommes ont convenu "d’unir leurs efforts et de coopérer étroitement dans le cadre de l’enquête qui est engagée".

Pour rappel, le suspect a annoncé qu'il serait monté à bord du train à Bruxelles.

21h20 - Manuel Valls exprime sa "gratitude"

Le Premier ministre exprime sa "gratitude" aux deux militaires américains qui sont intervenus pour maîtriser l'homme qui a ouvert le feu dans un train Thalys Amsterdam-Paris.

"Fusillade du #Thalys: soutien aux victimes, gratitude à ceux qui sont intervenus. La mobilisation des forces de l'ordre est totale. MV", a tweeté le chef du gouvernement 

L'auteur des tirs a été maîtrisé en sortant des toilettes par deux militaires américains qui l'auraient entendu recharger une arme dans les toilettes, selon les tout premiers éléments de l'enquête.

Il était en possession d'une ou deux armes à feu, dont l'une qui pourrait être un fusil d'assaut kalachnikov

21h15 - Le suspect faisait l'objet d'une fiche de renseignement

De nouvelles informations viennent d'être livrées sur le suspect par une source proche du dossier, consultée par l'Agence France-Presse (AFP). Ainsi, l'homme arrêté à la gare d'Arras faisait l'objet d'une fiche de renseignement, et était donc déjà connu par les services de police.

Son état-civil doit encore être vérifié, les enquêteurs devant s'assurer qu'il s'agit bien du même homme, souligne-t-on de même source.

21h10 - Bernard Cazeneuve est arrivé à Arras

Le Ministre de l'Intérieur a atterri à Arras et est actuellement en route pour le gare de la ville, où il est prévu qu'il parle.

21h - Le suspect aurait 26 ans et serait Marocain

D'après les informations de BFMTV, le suspect placé en garde à vue aurait commencé à parler. Il aurait donné son identité, et se présente comme un Marocain âgé de 26 ans. Mais il n'a pas ses papiers sur lui.

La police, notamment par le biais des empreintes digitales du suspect, travaille activement pour faire confirmer ces déclarations.

20h50 - La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l'enquête

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie ce vendredi soir de l'enquête sur les tirs dans un Thalys entre Amsterdam et Paris qui ont fait trois blessés avant que l'agresseur ne soit maîtrisé par les passagers.

"La section antiterroriste du parquet se saisit de cette affaire, en accord avec le parquet local, au vu de l'armement utilisé, du déroulé des faits et du contexte", a indiqué le parquet

20h45 - "Tout est mis en oeuvre pour faire la lumière sur ce drame", annonce François Hollande

Exprimant "sa solidarité" envers les blessés de l'attaque du train Amsterdam-Paris, le président de la République a fait part de sa détermination. "Tout est mis en œuvre pour faire la lumière sur ce drame", a-t-il ainsi annoncé.

20h30 - Le scénario de l'attaque se précise

Armé d'une Kalachnikov, on sait désormais que le tireur du Thalys a, au moment de son attaque, pris le temps de s'enfermer aux toilettes pour charger son arme, précise notre journaliste Cécile Ollivier, spécialiste police-justice.

20h15 - "Un moment d'effroi quand on apprend qu'une personne armée était dans le train"

"Le train a freiné à plusieurs reprises, on a entendu plusieurs personnes du personnel parler entre eux. (...) La rame arrière a été évacuée puis la police est arrivée.

L'évacuation s'est passée dans le calme", explique Gilles, un passager du train, sur BFMTV, avant d'évoquer son "effroi" en apprenant "qu'une personne armée était dans le train et voulait faire feu".

20h10 - "Le pronostic vital d'un blessé est engagé", annonce le porte-parole du ministère de l'Intérieur

Le pronostic vital d'un des deux blessés est engagé, selon Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, interrogé par BFMTV. L'autre personne "est moins sérieusement atteinte", a-t-il également ajouté, prudemment.

Le suspect, qui était en possession d'armes blanches et d'armes à feu a été maîtrisé par des passagers. Pierre-Henry Brandet a aussi indiqué qu'à ce stade, "on ignore tout de ses motivations. Parler d'une piste terroriste est prématurée". 

19h45 - L'acteur Jean-Hugues Anglade légèrement blessé

L'acteur Jean-Hugues Anglade a été légèrement blessé au moment de l'attaque, ont précisé plusieurs sources. Une information confirmée par la famille de l'acteur auprès de RTL.

19h30 - Bernard Cazeneuve va se rendre sur place

Le ministre de l'Intérieur va se rendre sur les lieux, en hélicoptère, depuis sa demeure située dans l'Oise. Sur place à la gare d'Arras, un important dispositif de police est déployé.

19h - Un homme interpellé après avoir tiré dans un Thalys

Il a ouvert le feu dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris. Deux personnes sont grièvement blessées. L'homme a été interpellé peu après 18h et placé en garde à vue.

S. C. & Jé. M.